Cette galaxie se trouve à 13,1 milliards d’années-lumière de la Terre

La NASA a toujours eu les yeux rivés sur les étoiles et cela fait maintenant des années qu’elle indexe et catalogue scrupuleusement chaque constellation et chaque galaxie. Elle vient d’ailleurs d’ajouter une nouvelle entrée à sa base de données.

La galaxie EGS-zs8-1 a été détectée par le télescope spatial Hubble et l’image a tout de suite été partagée par un compte spécialisé dans la science, la culture pop et tout ce qui est en lien avec l’astrophysique, StarTalkRadio.

EGS-zs8-1

La galaxie EGS-zs8-1 dans toute sa splendeur.

Elle occupe une place spéciale dans le coeur des chercheurs de l’agence et c’est assez logique car il s’agit de la galaxie la plus éloignée et la plus ancienne jamais observée par la NASA.

La galaxie EGS-zs8-1 est la plus éloignée et la plus ancienne jamais observée par la NASA

Elle se trouve effectivement à 13,1 milliards d’années-lumière de notre planète et il lui aura fallu tout ce temps pour parvenir jusqu’à nous. Si l’on en croit les analystes, alors elle daterait de 670 millions d’années après le Big Bang, et donc après la grande explosion à l’origine de l’univers.

Impressionnant, non ? Certes, mais vous vous demandez peut-être comment nos experts ont obtenu des résultats aussi précis, non ? En réalité, ils se sont appuyés sur un instrument spécifique qui a été récemment ajouté au télescope Keck I situé à Hawaï. Le Mosfire permet aux scientifiques d’étudier plusieurs galaxies en même temps et de reconstituer ainsi progressivement le grand puzzle de l’univers.

Pour déterminer l’âge d’une pièce, il suffit donc de s’appuyer sur les pièces placées autour et plus précisément sur la distance qui la sépare de ces dernières. C’est grâce à cet ingénieux système qu’ils ont pu déterminer l’âge de cette galaxie.

Et ce n’est que le début. J’en ai déjà parlé dans cet article mais Hubble va bientôt prendre sa retraite, et être remplacé par un nouveau télescope spatiale encore plus performant : James Webb. Un téléscope qui pourra remonter plus loin dans le temps et découvrir ainsi les secrets des premières galaxies.

Mots-clés astronomieespace