Cette limace de mer peut se décapiter et faire repousser son corps

Des limaces de mer de l’ordre des Sacoglossa intriguent par leur impressionnante capacité de régénération. Elles sont capables de faire pousser un nouveau corps sur une tête décapitée.

La régénération est une faculté très répandue dans le règne animal. Elle permet d’augmenter les chances de survie à long terme, entre autres en faisant repousser des organes ou des membres entiers. Néanmoins, deux espèces de limace de mer Sacoglossa poussent le concept à l’extrême. Il s’agit des Elysia cf. marginata et E. atroviridis. Ces spécimens de l’ordre des mollusques gastéropodes opisthobranches peuvent se décapiter, puis faire repousser un tout nouveau corps avec des organes fonctionnels. La pratique ne s’apparente pas à un mode de reproduction puisque l’ancien corps sans tête pourrit et meurt après la décapitation.

Crédits Sayaka Mitoh

Les biologistes Yoichi Yusa et Sayaka Mitoh de l’université féminine de Nara, au Japon, ont effectué des recherches pour découvrir les raisons de ce comportement.

Pour se débarrasser de parasites ?

Les chercheuses japonaises pensent que les limaces agiraient de la sorte pour se débarrasser de parasites qui entraveraient leur croissance. Si tel est le cas, il s’agirait de la méthode antiparasitaire la plus radicale jamais connue.

Dans leur publication dans la revue Current Biology, les biologistes parlent aussi d’une découverte accidentelle. Mitoh était en train d’observer les spécimens dans leur laboratoire quand un s’est soudainement mutilé, un peu comme un lézard laissant tomber sa queue. Il ne s’agissait pas seulement d’une queue, mais du corps dans son intégralité.

« Nous avons été surpris de voir la tête bouger juste après la décapitation. Nous pensions que l’animal allait mourir, sans cœur et autres organes essentiels, mais nous avons été à nouveau surpris de constater qu’il a régénéré tout son corps », a expliqué Sayaka Mitoh. Le processus de régénération a duré environ trois semaines.

Des spécimens avec un métabolisme différent

L’équipe reste un peu confuse quant à la façon dont la tête peut survivre sans organes vitaux. Les scientifiques pensent que cela pourrait être en rapport avec la manière dont ces limaces produisent de l’énergie. Les Sacoglossa mangent des algues, mais elles ne digèrent pas. Leurs corps incorporent les chloroplastes des algues, permettant de réaliser la photosynthèse. Les chercheurs estiment que ce métabolisme un peu particulier peut garder la tête en vie assez longtemps pour faire repousser le corps.