Cette photo de la Lune a été prise depuis la Terre

L’entreprise Rautheon Intelligence & Space a conçu un nouvel instrument puissant d’imagerie spatiale que devrait bientôt embarquer le télescope Green Bank situé en Virginie-Occidentale. Justement, ce nouvel instrument vient de faire l’objet d’un test et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est doté d’une résolution tellement spectaculaire qu’il nous a permis de prendre une photo très détaillée de la Lune en gardant les pieds sur Terre.

Pour ce faire, ce nouvel instrument a fait rebondir un puissant signal radar sur la surface lunaire, ce qui nous a permis d’obtenir une image très précise du site d’atterrissage d’Apollo 15 sur la Lune et même des paysages et objets qui ne sont pas plus hauts que 5 mètres.

Crédits Pixabay

D’après les scientifiques, cette technologie nous ouvre la voie vers une imagerie radar encore plus puissante qui permettra aux scientifiques d’observer et d’étudier des objets situés très loin dans l’espace.

La technologie radar offre de nombreuses possibilités

Si l’on en croit les informations de ScienceAlert, l’imagerie radar n’est pas un concept nouveau. Sur Terre, cette technologie peut nous permettre de débusquer les ruines enfouies tandis que sur la Lune, elle nous révèle les fines structures situées à la surface et, sur des longueurs d’onde encore plus élevées, on peut même observer les variations de densité du régolithe qui se trouve à plus de 10 mètres sous la surface.

En novembre dernier, ce nouvel émetteur avait envoyé un signal radar à la Lune en ciblant spécifiquement le site d’atterrissage d’Apollo 15, situé sur une petite parcelle de la Lune. Ledit signal a rebondi et a été collecté par le Very Long Baseline Array, une collection de radiotélescopes à travers les Etats-Unis.

On pourrait bientôt observer le système solaire plus en détail grâce à cette technologie

L’image qui en résulte montre un cratère dénommé Hadley C, qui fait environ 6 km de diamètre, et une crevasse lunaire baptisée Hadley Rille. Toutefois, l’Observatoire du Green Bank, l’Observatoire national de radioastronomie et Raytheon Intelligence & Space veulent pousser la technologie encore plus loin et travaillent actuellement sur un système radar d’une puissance de 500 kilowatts qui devrait permettre d’accentuer encore plus les détails des images.

Cette amélioration promet plusieurs utilités. Non seulement, elle permettra de voir la Lune d’encore plus près, mais la technologie permettra également de voir les lunes d’autres planètes, des astéroïdes et même les débris spatiaux qui sont trop petits pour être vus à travers les télescopes optiques. Comme l’affirme Karen O’Neil, directrice de l’Observatoire Green Bank, « le système prévu constituera un bon en avant dans la science radar, permettant d’accéder à des caractéristiques inédites du système solaire à partir d’ici sur Terre ».

Mots-clés lune