Cette pilule réduirait de moitié le risque d’hospitalisation par Covid-19

Depuis quelques mois, nos vies ont repris leur cours normal. Cependant, la Covid-19 est toujours bel et bien présente. Alors que les campagnes de vaccination se poursuivent un peu partout dans le monde, on a appris récemment grâce au site Live Science qu’une pilule destinée aux patients de la Covid-19 est en cours de développement.

Cette pilule est connue sous le nom de Molnupiravir. Elle nous vient de la société américaine Merck’s&Co (MSD). La particularité de cette pilule réside dans le fait qu’elle serait capable de réduire de moitié le risque d’hospitalisation et de décès par Covid-19.

Une pilule coupée en deux
Crédits Pixabay

Les représentants de Merck’s&Co ont annoncé l’existence de cette pilule à travers un communiqué publié le 1er octobre 2021.

A lire aussi : Covid-19 : le problème des faux passes sanitaires

Le Molnupiravir, c’est quoi ?

Le Molnupiravir a été développé par Merck’s&Co en collaboration avec Ridgeback Biotherapeutics. C’est une pilule qui introduit des mutations dans le matériel génétique du Coronavirus ou ARN. Ce processus se déroule lorsque le virus de la Covid-19 tente de se répliquer.

Une fois converti dans sa forme active à l’intérieur du corps, le Molnupiravir imite un bloc d’ARN et s’attache à la séquence d’ARN pour inhiber ses effets. Ce mécanisme antiviral est assez inhabituel. Les chercheurs doivent donc s’assurer de l’efficacité et de la sécurité du Molnupiravir avant d’autoriser sa mise en circulation.

A lire aussi : Bientôt une pilule pour soigner la Covid-19 ?

Une avancée majeure dans la lutte contre la Covid-19

Le Molnupiravir pourrait être le premier antiviral par voie orale à être approuvé pour le traitement de la Covid-19. Pour l’instant, la Food and Drug Administration (FDA) n’a pas encore donné son autorisation pour l’utilisation de ce médicament aux États-Unis. On sait que Merck’s&Co prévoit de déposer une demande d’autorisation auprès de la FDA pour le Molnupiravir sous peu.

Cette pilule a déjà fait l’objet d’un essai clinique. Les données de cet essai n’ont cependant pas encore été revues par les pairs. Les chercheurs qui ont mené cet essai ont toutefois tenu à souligner que les résultats obtenus étaient « impressionnants. »

Si l’utilisation du Molnupiravir est approuvée par la FDA, cela représentera une avancée majeure dans la lutte contre la Covid-19. Pour Zain Chagla, professeur spécialiste des maladies infectieuses à l’Université McMaster, « cela pourrait changer totalement la donne pour l’épidémie de Covid. » On attend donc d’en savoir plus.

Mots-clés Covid-19