Cette touriste n’aurait pas dû faire ce salut à Auschwitz

Dans la vie, il existe des gestes qu’il faudrait éviter de faire, surtout en public, si l’on ne veut pas avoir d’ennuis. Parmi ces gestes, il y a le salut Nazi qui est aujourd’hui interdit dans de nombreux pays. Une touriste néerlandaise de 29 ans vient d’apprendre à ses dépens que ce type de salut n’est pas quelque chose que l’on peut faire pour s’amuser, surtout lorsqu’on visite l’ancien camp de concentration d’Auschwitz.

Le dimanche 23 janvier dernier, la femme, dont on ne connait pas le nom, a posé pour une photo devant le portail d’Auschwitz où l’on peut voir l’inscription « Arbeit Macht Frei ». Mais devant la caméra tenue par son mari, elle n’a pas pu s’empêcher de faire le salut interdit, ce qui lui a valu d’être interpellée par les agents de sécurité de l’Auschwitz-Birkenau Museum and Memorial.

Auschwitz-Birkenau
Crédits 123RF.com

Les agents de sécurité ont ensuite appelé la police qui a arrêté la touriste.

Sanctionnée par la loi

Selon les informations, la touriste néerlandaise a été reconnue coupable d’avoir fait de la propagande Nazi. Elle a été condamnée à payer une amende qu’elle a acceptée.

D’après l’agence de presse polonaise PAP, la touriste aurait indiqué que son acte était une « mauvaise blague ».

Un sujet sensible

Il faut savoir qu’Auschwitz-Birkenau était le plus grand camp de concentration de l’Allemagne Nazi au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Plus de 1,1 millions de personnes dont des hommes, des femmes et des enfants sont mortes dans le camp. Parmi ces personnes, 960 000 étaient des Juifs.

Aujourd’hui, il est formellement interdit par la loi polonaise de faire de la propagande Nazi. Un tel acte peut conduire à une peine de prison qui peut aller jusqu’à deux ans.

En 2013, des étudiants turcs avaient été condamnés à payer une amende pour avoir fait le salut Nazi à Auschwitz. Leur sentence a été accompagnée d’un emprisonnement de 6 mois avec sursis.

Quoi qu’il en soit, la Seconde Guerre Mondiale fait partie des périodes les plus noires de l’histoire de l’humanité. Il ne faut surtout pas oublier de respecter la mémoire des victimes.

 

SOURCE: Vice

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.