Cette vidéo va vous faire halluciner, au sens littéral du terme

Joel Pearson et son équipe ont mis au point une hallucination visuelle universelle proposée sous la forme d’une simple vidéo partagée sur YouTube. Cette expérience insolite devrait aider les chercheurs à mieux comprendre les dysfonctionnements cérébraux liés à la maladie de Parkinson, une maladie qui touche des milliers de victimes chaque année.

Joel Pearson travaille depuis plusieurs années pour l’UNSW Australia. Il se passionne depuis longtemps pour les sciences cognitives, et en particulier pour tout ce qui a trait à l’imagerie mentale, les hallucinations, la métacognition et la perception visuelle.

Hallucination universelle

Des chercheurs australiens ont mis au point une hallucination visuelle universelle.

Il a signé de nombreux articles scientifiques tout au long de sa carrière, des articles unanimement salués par ses pairs.

Une hallucination visuelle universelle pour mieux comprendre la maladie de Parkinson

Il a récemment réuni une équipe de chercheurs afin de mettre au point une hallucination visuelle universelle, et donc une hallucination perçue de la même manière par toutes les personnes en bonne santé.

Elle se présente sous la forme d’une vidéo très courte, une vidéo dont la durée n’excède pas les dix secondes. Elle présente un point blanc et un cercle blanc épais clignotant rapidement, le tout sur un fond noir. Plutôt simpliste, n’est-ce pas ? Certes, mais ça fonctionne. Très vite, l’œil aperçoit des boules grises tourner dans le cercle, d’abord dans le sens des aiguilles d’une montre, puis en sens inverse.

La plupart d’entre vous l’ont sans doute compris mais cette hallucination repose sur le principe de la persistance rétinienne. L’œil est ainsi fait qu’il garde en mémoire chaque image pendant une durée de quelques centièmes de secondes. C’est précisément ce qui a permis à Joel Pearson et à son équipe de créer cette expérience.

Tout est une question de persistance rétinienne

Ce sont en effet les clignotements répétés du point et du cercle blanc qui donnent l’illusion que des points noirs se baladent dans le cercle.

Mais quel est le rapport avec la maladie de Parkinson alors ? Il est simple en fait. Les chercheurs pensent que cette hallucination pourrait service de base pour étudier et comprendre les dysfonctionnement cérébraux liés à la maladie de Parkinson.

Il faut effectivement rappeler que cette maladie est une maladie neurologique chronique dégénérative et qu’elle entraîne une perte progressive des neurones. Elle affecte donc le système nerveux central et elle provoque des tremblements, certes, mais également des troubles cognitifs. Des troubles capables de modifier la perception des malades.