Cette vlogueuse a fait semblant de se tuer en direct

Ashley Waxman Bakshi est une vlogueuse extrêmement populaire en Israël et elle est ainsi suivie quotidiennement par plusieurs dizaines de milliers d’abonnés. Elle a récemment diffusé une vidéo dans laquelle elle fait semblant de se tuer en direct… pour la bonne cause.

Comme la plupart des vlogueurs, Ashley passe un temps considérable à raconter sa vie sur YouTube et elle aborde ainsi des thématiques très variées allant du maquillage à la mode en passant par la cuisine, la maternité, le cosplay ou même les régimes.

Fake Death vlogueuse

Depuis 2012, elle a réussi à fédérer une véritable communauté autour de sa chaîne. Cette dernière est en effet suivie par près de 150 000 personnes et elle totalise un peu plus de 37 millions de vues.

Elle était en train d’utiliser son smartphone au volant quand soudain…

Dernièrement, Ashley a diffusé sur sa chaîne une vidéo dans laquelle elle était en train de conduire dans les rues de Tel Aviv. La séquence était filmée en plan fixe et elle montrait la jeune femme en train de répondre aux messages envoyés par ses fans sur les réseaux sociaux.

Une scène parfaitement anodine, en somme.

Ou presque. A un moment donné, tout s’est effectivement brouillé et Ashley a commencé à pousser des cris très impressionnants. Les abonnés ont tout de suite pensé qu’elle avait eu un accident de voiture. Après tout, elle n’était pas vraiment concentrée sur la route.

Choqués, les abonnés ont tout de suite réagi en envoyant de nombreux messages à la vlogueuse et en tentant de la joindre pour lui demander de ses nouvelles. En pure perte, elle n’a répondu à aucune de leur missive. Beaucoup ont donc pensé qu’elle se trouvait dans un état critique. Grosse panique chez les abonnés de la jeune femme, donc.

Une campagne-choc pour la sécurité routière

Fort heureusement pour la vlogueuse et pour ses proches, toute l’affaire était un coup monté orchestré par l’agence de publicité BBR Saatchi & Saatchi Tel Aviv afin de sensibiliser le public au danger que représente l’utilisation d’un smartphone au volant. L’idée, c’était effectivement de montrer que les accidents peuvent survenir n’importe quand, et avec n’importe qui.

L’agence n’a cependant pas dévoilé le pot aux roses tout de suite et elle a ainsi attendu quelques heures pour faire monter la pression, avant de diffuser le film de l’opération sur sa propre chaîne.

Maintenant, tout ce que l’on espère, c’est que cette campagne fonctionnera et qu’elle permettra de sauver des vies.