Chandrayaan-2/Vikram : La NASA félicite le passionné d’astronomie qui a aidé à localiser l’atterrisseur qui s’est écrasé sur la Lune

Grâce à l’aide de Shanmuga Subramanian, ingénieur en mécanique et développeur d’applications, la NASA a enfin pu localiser les débris de la sonde indienne Vikram, qui s’est écrasée sur la Lune en juillet dernier ainsi que le lieu exact de l’accident.

Les recherches de Shanmuga Subramanian ont été faites à partir des images prises par le Lunar Reconnaissance Orbital Camera (LROC) de la NASA, peu de temps après l’incident du crash.

Crédits LROC/NASA

Ayant été félicité par la NASA, le jeune détective amateur n’a pas manqué de partager son enthousiasme à travers un tweet. Tout de même, il n’est pas courant pour un passionné de se voir attribuer des félicitations de la part de l’Agence spatiale américaine.

Une découverte basée sur des images publiées par la NASA

Quelques jours après l’accident de l’atterrisseur lunaire indien, la NASA a mis à la disposition de tous, des photos du lieu où le crash aurait pu se produire. Le but était, en effet, de faire appel au public dans la recherche.

C’est ainsi que l’intervention de Shanmuga Subramanian a grandement concouru à la découverte, non seulement du lieu de l’accident, mais également des restes de l’atterrisseur Vikram par l’Agence gouvernementale responsable du programme spatial civil des États-Unis (NASA).

De plus, cette découverte intervient après la recherche infructueuse de l’ISRO qui a finalement décidé d’arrêter les recherches en se contentant de dire que le la principale cause de l’accident était « un problème technique lié au logiciel de guidage de la sonde. »

Plusieurs semaines pour confirmer la découverte

Les résultats de la recherche de Shanmuga Subramanian ont été transmis à la NASA bien plus tôt (début octobre). Mais la confirmation a dû prendre près de deux mois.

John Keller, représentant de la NASA s’est donc excusé auprès du passionné d’astronomie, en soulignant que la NASA avait : « besoin d’être certain de l’interprétation de l’observation, et de faire en sorte que tous les intervenants aient eu l’occasion de commenter avant de pouvoir annoncer les résultats. »

Envoyé par l’Inde dans le but de se retrouver au quatrième rang des pays ayant posé une sonde sur la Lune, la mission de Vikram a plutôt mal tourné. Mais le pays ne s’avoue pas vaincu et travaille déjà sur une mission Chandrayaan-3, avec un seul objectif, se poser sur la Lune en 2020.