Chang’e 5 s’est posé sur la lune

La sonde chinoise Chang’e 5 a pris son envol le 23 novembre 2020 depuis le centre spatial de Wenchang. L’Agence spatiale chinoise a envoyé cette mission à destination de la Lune pour y récolter des échantillons de roches qui devront être acheminés jusqu’à notre planète. Après plusieurs jours de voyage, Chang’e 5 a atterri sur la surface lunaire le 1er décembre 2020.

Cet atterrissage s’est passé en plusieurs étapes. Le 28 novembre 2020, la sonde s’est placée en orbite lunaire, c’est-à-dire à une distance d’environ 200 km d’altitude. Le 30 novembre 2020, Chang’e 5 s’est séparée en deux. La première partie qui comprend l’orbiteur et le véhicule de retour de la sonde est restée en altitude. La deuxième partie, constituée de l’atterrisseur et du module de remontée, a entamé sa descente vers la surface de la Lune.

Crédits Pixabay

Cette mission n’est pas sans danger. En effet, la sonde devra transporter entre 2 et 4 kg de roches lunaires lorsqu’elle reviendra sur Terre.

Place à la mission de récupération

La sonde Chang’e 5 a pu atterrir sans problème à l’endroit prévu à cet effet, c’est-à-dire dans l’océan des Tempêtes. L’agence spatiale chinoise a fait savoir à travers un communiqué que « le vaisseau fonctionne bien et la communication avec le sol est normale. »

Dans les jours à venir, l’atterrisseur devra utiliser son bras robotique pour creuser dans la surface lunaire et pour y collecter des échantillons de roches. Ils seront ensuite stockés dans un conteneur et seront acheminés sur Terre pour être étudiés.

A lire aussi : On en sait plus sur notre mini lune

Un moment qui s’annonce historique pour la Chine

Une fois que tous les échantillons seront regroupés au sein du conteneur, celui-ci sera transféré vers le module de remontée qui se trouve au-dessus de l’atterrisseur. La deuxième partie de la sonde Chang’e 5 pourra alors rejoindre l’orbiteur et le véhicule de retour. Les échantillons présents dans le conteneur seront transférés dans ce dernier module qui se chargera de les transporter jusqu’à la terre ferme.

Pour le moment, l’agence spatiale chinoise n’a pas donné de date précise pour l’arrivée de ces échantillons. D’après les estimations du site The Verge, l’atterrissage devrait se faire entre le 16 et le 17 décembre 2020 dans une région de la Mongolie-Intérieure.

A lire aussi : Cette entreprise va transformer la poussière lunaire en briques

Si tout se passe comme prévu, ce sera un moment historique pour la Chine. Elle fera en effet partie des trois pays à avoir réussi à ramener des échantillons provenant de la Lune.

Mots-clés lune