ZT-ZA (ex Zone Téléchargement) change encore d’adresse

ZT-ZA annonce un nouveau changement de nom de domaine. Exit désormais le .com, le site se conjuguera désormais au .net.

Dans son communiqué, un communiqué affiché au chargement de l’ancien nom de domaine, l’équipe justifie dans les grandes lignes ce changement par une question de survie. Elle explique en effet avoir maille à partir avec Google et des “copieurs” tout en expliquant ne pas avoir réellement le choix.

Une photo de pirate
Crédits Pixabay

Plus surprenant, ce changement de domaine s’accompagne aussi d’un changement de stratégie.

ZT-ZA, l’héritier de Zone-Téléchargement, change de nom de domaine

Dans le même communiqué, l’équipe explique ainsi vouloir se distinguer des sites copieurs et vouloir épurer tous les problèmes rencontrer par les fidèles visiteurs. Elle évoque notamment des pubs trop intrusives, des popups et des soucis de connexion.

Pour améliorer cette expérience utilisateur, elle annonce donc la fermeture des trois précédents sites qui lui appartenaient et notamment celui qui était consacré à la diffusion de contenus en streaming. Désormais, tous ces sites redirigeront donc vers le même domaine, à savoir ZT-ZA.net.

L’équipe n’en reste pas là et elle promet également de mettre sur pied le site le plus “agréable possible”. Elle avertit cependant aussi ses visiteurs que le nouveau nom de domaine risque de faire l’objet d’un blocage au niveau des DNS, une procédure très utilisée par les ayants droit.

Si vous ne connaissez pas encore le procédé, il s’agit en effet de placer des sites pirates sur une liste noire directement intégrée aux DNS des opérateurs. Une fois le domaine d’un site inscrit sur cette fameuse liste, les abonnés de l’opérateur ne peuvent plus y accéder.

Un changement qui n’est pas le premier et qui ne sera pas le dernier

Un procédé radical, donc, mais qui peut être très facilement contourné. Pour faire sauter ce blocage, il suffit en effet de passer par d’autres DNS, un changement qui s’opère directement au niveau des paramètres du réseau.

Alors bien sûr, ce changement de domaine n’a rien de très surprenant et tous les sites pirates ont l’habitude d’opter pour une stratégie similaire afin de contourner les blocages, mais aussi de remonter un peu dans les SERP des moteurs de recherche.

Car contrairement à ce que l’on pourrait penser, les demandes de retrait DMCA fonctionnent bien. Nous l’avons encore vu la semaine dernière, mais de nombreux sites pirates ont vu leur trafic s’écrouler en 2020 suite aux filtres et aux changements d’algorithmes mis en place tout au long de l’année par le géant américain.

Et en fin d’année dernière, c’est l’ancien administrateur du site Time2Watch qui a révélé de précieuses informations sur le sujet, expliquant notamment que les demandes de retrait DMCA s’étaient soldées par de grosses baisses de trafic sur son site.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.