Quand des chercheurs conseillent de chercher la version alien d’Elon Musk

Les chercheurs ne perdent pas espoir et continuent de chercher après des formes de vie extraterrestre. Les recherches à ce sujet sont nombreuses. Malheureusement, jusqu’à ce jour, aucune d’entre elles n’a permis de prouver l’existence de petits hommes verts. Cela est pourtant loin de décourager les scientifiques.

Zaza Osmanov, un physicien du Georgian National Astrophysical Laboratory, a récemment collaboré avec des scientifiques de la Free University de Tbilissi pour approfondir ce sujet. Ensemble, ils ont mené une étude qui a fait l’objet d’une prépublication sur le site spécialisé arXiv. Leurs travaux suggèrent que pour trouver une forme de vie extraterrestre, il faudrait chercher la version alien d’Elon Musk.

Crédits Pixabay

En d’autres termes, cela signifie que les chercheurs devront partir à la recherche de technosignatures.

À la recherche d’une autre constellation de satellites ?

Elon Musk est connu pour ses nombreux projets. L’étude réalisée par Zaza Osmanov s’intéresse particulièrement aux travaux de sa société spatiale, SpaceX. Pour rappel, à travers cette firme, le milliardaire sud-africain a mis en place le projet Starlink. Il a pour objectif de créer une constellation de satellites qui permettra aux utilisateurs du monde entier de jouir d’une connexion internet haut débit, peu importe où ils se trouvent.

D’après Zaza Osmanov et ses collègues, une telle constellation pourrait permettre à d’éventuelles formes de vie extraterrestre de nous repérer. Et bien entendu, cela marcherait également dans l’autre sens. Pour eux, le moyen le plus sûr de trouver des aliens serait par la recherche de technosignatures.

Ils pensent notamment à une constellation de satellites, comme celle d’Elon Musk, qui aurait été construite par une autre forme de vie civilisée.

Les chercheurs sont optimistes

Selon les auteurs de cette étude, nous aurons plus de chance de découvrir d’autres formes de vie extraterrestre en adoptant cette démarche. Qui plus est, les instruments que nous avons à notre disposition sont tout à fait capables de détecter ces technosignatures. Zaza Osmanov pense entre autres au Very Large Telescope (VLT), du Chili.

Il a indiqué que cet instrument pourrait détecter une structure située à 280 années-lumière de la Terre. À la différence des autres études, les travaux de Zaza Osmanov et de ses collègues ne partent pas du principe que les formes de vie extraterrestre sont plus avancées que nous. Selon eux, elles seraient au même niveau que nous d’un point de vue technologique.

Bien entendu, il faut garder en tête que tout cela ne reste encore qu’une simple hypothèse.

Mots-clés extraterrestres