Chiara Bordi, la mannequin “bionique”, a terminé troisième au concours de Miss Italie

Avec la modification des mœurs dans le domaine de la mode, certains défauts physiques sont loin d’être considérés comme des handicaps et sont même devenus des atouts pour la réussite de certains mannequins. C’est par exemple le cas d’une participante de Miss Italie.

Chiara Bordi, surnommée « bionic model » (mannequin bionique) a une jambe de fer et a malgré tout ravi la place de deuxième dauphine du concours.

Chiara Bordi

La jeune femme n’a que 18 ans et elle est la première femme à participer à un concours de Miss Italie avec une jambe synthétique. Loin de cacher sa jambe prothétique, elle l’a fièrement montrée lors du défilé en maillot de bain du concours, et ce, malgré la méchanceté et les odieuses critiques de certains internautes.

Selon son compte Instagram, la jeune étudiante pratique également certains sports extrêmes comme le kayak.

Une jeune femme à part

Chiara Bordi a perdu sa jambe après un accident de moto en 2013. La jeune femme n’avait alors que 12 ans et s’est sentie particulièrement affectée par cette perte. Ce tragique accident ne l’a nullement empêché de réaliser tous ces rêves. À peine neuf mois après la perte de sa jambe, Chiara a fait ses premiers pas avec une jambe prothétique, et peu après, elle a même décroché un brevet de plongée.

« J’ai grimpé, j’ai passé mon brevet de plongée, j’ai essayé des sports que je n’imaginais même pas avant. » a notamment raconté Chiara sur son compte Instagram. C’est ensuite en 2017 que Chiara a commencé le mannequinat par le biais de l’agence Models of Diversity.

Depuis sa récente carrière, la jeune mannequin fait usage de sa prothèse comme d’un accessoire de mode des plus originaux.

Chiara Bordi et le concours de Miss Italie

Le parcours de Chiara Bordi lors du concours de Miss Italie a été parsemé d’embuches. Dès le début de la compétition, la jeune femme a été vivement critiquée. Elle a notamment été accusée de rechercher l’empathie du jury avec sa jambe prothétique.

Répondant aux insultes sur Facebook, Chiara a déclaré : « Il me manque une jambe, mais il ne me manque pas un cœur et un cerveau. »

Malgré tout, la jeune femme a persévéré et fini finaliste du concours. Si Chiara a fini en troisième place, derrière la nouvelle Miss Italie l’actrice et danseuse Carlotta Maggiorana, son parcours n’en est pas moins remarquable. Selon ses propres mots, la victoire n’était pas son principal objectif, mais elle souhaitait montrer au monde que la vie continue quoiqu’il arrive.

Cela prouve une fois de plus que la véritable beauté ne suit aucun standard.

Crédits Image