Il a suffit qu’Elon Musk donne à son chien le nom d’une crypto pour qu’elle monte en flèche

Elon Musk dispose d’une force de frappe qui n’est plus à démontrer. Il n’a en effet besoin que d’un seul tweet pour influencer le cours du Bitcoin, dans un sens ou dans l’autre. Oui, et il le prouve une nouvelle fois en faisant grimper en flèche la valeur d’une crypto… grâce au nom de son chien.

Le Floki Inu n’est pas ce que l’on pourrait appeler une monnaie très connue. Elle l’est en tout cas moins que le Bitcoin ou l’Ether.

La photo d'un Shiba
Image par kazzzsat de Pixabay

Elle a en effet été créée en 2013, en l’honneur du mème Shiba Inu Doge, et sa valeur tournait jusque là autour des 0,0000034 €. Il a néanmoins suffi d’un tweet pour la faire monter de 250 %.

A lire aussi : Voilà pourquoi Elon Musk rêve d’un robot

Quand une monnaie prend de la valeur grâce au nom du chien d’Elon Musk

Une hausse impressionnante, notamment reflétée par le graphique de CoinMarketCap, à cette adresse.

Mais alors, pourquoi un tel engouement pour la monnaie ? La réponse est simple, à cause du nouveau chien d’Elon Musk. Le 13 septembre, ce dernier a en effet publié un tweet pour annoncer l’arrivée de son Shiba, un Shiba auquel il a donné le nom de la monnaie.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce simple tweet, qui ne proposait aucun lien ni la moindre allusion à la crypto, a immédiatement fait prendre de la valeur au Floki Inu, mais aussi à deux autres monnaies alternatives utilisant un nom proche : le Floki Shiva et le Super Floki.

A lire aussi : Elon Musk pense qu’il va falloir un paquet de lanceurs pour retourner sur la Lune

Une hausse constatée aussi sur deux autres monnaies

En soi, cet effet n’a rien de surprenant et on se souvient ainsi tous de l’impact qu’a eu la décision de Tesla de suspendre les paiements en Bitcoin. A peine annoncée, le cours de la monnaie s’est en effet littéralement effondré et beaucoup ont alors accusé Elon Musk de prendre des décisions irréfléchies sans s’inquiéter des conséquences qu’elles peuvent occasionner.

Un avis que partage également la SEC, le gendarme de la Bourse, qui a recadré à plusieurs reprises l’homme d’affaires. Ce qui l’a conduit par la même occasion à prendre un peu de recul avec Tesla.

Cela étant, il est légitime de se demander si la faute lui incombe à lui, ou bien à toutes les personnes se trouvant sous son influence. S’il est difficile de répondre à une telle question, on peut au moins être sûr d’une chose, à savoir que cette hausse soudaine est une très bonne nouvelle pour celles et ceux qui avaient misé sur cette cryptomonnaie alternative.

Mots-clés elon musk