Chine : découverte d’une immense pyramide, une ancienne ville et des ossements humains

À proximité de la Grande Muraille de Chine se trouve une ville qui porte le nom de Shimao. Pendant longtemps, les archéologues ont pensé que cette ville faisait autrefois partie de la Grande Muraille, mais ce n’est qu’au cours des dernières années qu’ils ont découvert que la ville était bien plus ancienne. Une équipe d’archéologues a réalisé des fouilles sur le site et a publié les résultats de leur étude dans le numéro du mois d’août 2018 de la revue Antiquity.

Les auteurs de l’article sont le professeur Li Jaang de l’université de Zhengzhou, les archéologues Jing Shao et Zhouyong Sun de l’Institut provincial d’archéologie du Shaanxi et le professeur d’anthropologie Min Li de l’université de Californie à Los Angeles (UCLA).

Les experts ont estimé que la ville avait 4.300 ans. De plus, elle abrite une pyramide massive qui s’étend sur une surface de 24 hectares à sa base.

Une pyramide contenant onze marches

Selon les chercheurs, la ville, dont le nom ancien est inconnu, mais qui est aujourd’hui appelée Shimao, existait depuis cinq siècles. Fait surprenant, les experts déclarent que la cité avait prospéré autour de la pyramide.

Cette dernière fait 21 mètres de haut et possède des caractéristiques hors du commun.

La pyramide de la ville de Shimao contient 11 marches, toutes recouvertes de pierre. Sur la marche la plus haute, on trouve de vastes palais construits avec des piliers de bois, comportant un gigantesque réservoir d’eau ainsi que des instruments liés à la vie quotidienne.

Le morbide trésor de la pyramide

Pour les chercheurs, ces palais étaient habités par les dirigeants de la ville, les élites, tandis que ceux qui habitaient en ville, c’est-à-dire à proximité des palais, étaient des gens qui se livraient à la production artisanale. Selon les archéologues, la ville aurait eu une superficie de 400 hectares par le passé, ce qui en fait l’une des plus grandes villes anciennes au monde.

Toutefois, lorsque les archéologues ont pénétré à l’intérieur de la pyramide, ils ont trouvé que l’accès était très restreint. Ils ont également découvert des murs défensifs et six fosses contenant des sacrifices humains et des têtes décapitées. Selon les chercheurs, ces ossements humains proviennent de Zhukaigou, un autre site archéologique situé au nord de Shimao.

Les archéologues pensent que les habitants de Simao ont conquis Zhukaigou et ont emmené les habitants de cette ville dans ces murs lors de l’expansion du régime de Shimao. Autre fait marquant, les structures de Simao sont parsemées de pierres de jade et d’ossements humains, sans doute pour imprégner la ville d’une puissance rituelle et religieuse.