La Chine a planté son drapeau sur la Lune

Ça y est, c’est fait. La Chine a laissé une trace de son passage sur la Lune. Le 5 décembre 2020, l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a annoncé que le drapeau chinois avait été planté avec succès sur la surface lunaire. Cette opération a été menée par la sonde Chang’e-5 qui a été envoyée sur la Lune le 23 novembre 2020.

Pour rappel, cette sonde a mis le cap sur le satellite naturel de la Terre pour y collecter des échantillons de roches. Le drapeau à cinq étoiles de la Chine a pu être planté sur la Lune avant que le module de remontée de Chang’e-5 ne rejoigne l’orbiteur qui est resté en orbite lunaire durant toute la durée de la mission.

Crédits Pixabay

Tout s’est passé pour le mieux pour la sonde Chang’e-5. Après avoir installé ce drapeau, le module de remontée a pu s’amarrer à l’orbiteur le 6 décembre 2020 avec près de 2 kg d’échantillons prélevés sur la Lune.

Un jour à marquer d’une pierre blanche

L’installation de ce drapeau sur la Lune est un moment historique pour la Chine. Cela fait en effet de lui le deuxième pays à avoir planté un drapeau sur la surface lunaire, après les Etats-Unis. Ce jour est à marquer d’une pierre blanche, car il marque notamment l’aboutissement de plus d’un an de travail acharné.

Cheng Chang, le responsable de l’équipe chargée de concevoir ce drapeau, a confié au micro du quotidien chinois Global Times que ce drapeau a mis beaucoup de temps à voir le jour. Les experts ont dû trouver le matériau adapté pour lui permettre de résister aux aléas du temps et aux conditions imposées par la surface lunaire.

A lire aussi : Chang’e 5 s’st posé sur la Lune

Un drapeau très résistant

Ce drapeau chinois fait 2 m de large sur 90 cm de hauteur, pour un poids d’environ 1 kg. Il a été conçu dans un tissu spécial qui résiste à la chaleur des rayons du soleil, au froid et aussi au vent.

« Un drapeau national ordinaire ne résisterait pas aux conditions climatiques lunaires très difficiles », a indiqué Cheng Chang.

La Chine attend désormais le retour des échantillons qui sont transportés par la capsule de retour de la sonde Chang’e-5. Son atterrissage se fera dans une région de la Mongolie-Intérieure. La sonde devrait revenir sur Terre entre le 16 et le 17 décembre 2020.

A lire aussi : La Chine a trouvé de drôles de roches sur la Lune

L’arrivée de cette cargaison fera de la Chine le troisième pays à avoir rapporté des échantillons provenant de la Lune sur Terre, après les Etats-Unis et l’URSS.

Mots-clés chinelune