La Chine produit plus d’émissions que tous les pays développés réunis

La Chine s’impose comme un leader des énergies renouvelables dans le monde. Paradoxalement, le géant asiatique émet plus de carbone que tous les pays développés réunis.

La République populaire s’est engagée à réduire son émission de carbone à zéro d’ici 2060. Cependant, elle n’a présenté aucune feuille de route précise sur la façon d’atteindre cet objectif. En raison de son nombre d’habitants qui est le plus élevé au monde (plus de 1,4 milliard), le pays émet une importante quantité de carbone. De toute évidence, il n’est pas facile pour la Chine de prendre des actions concrètes pour le climat sans réduire ses émissions. Malheureusement, la situation ne fera que se compliquer. Les prévisions semblent indiquer que le pays n’atteindra pas son pic d’émissions en 2030. Cela signifie qu’il continuera à émettre davantage de gaz à effet de serre.

Crédits Benita Welter – Pixabay

En 2019, les Chinois ont émis plus de gaz à effet de serre que l’ensemble des pays développés. Une situation inédite !

Triplement des émissions au cours des 30 dernières années

Un récent rapport de Rhodium Group alerte sur la hausse des émissions de carbone mondiales au cours de la dernière décennie. Les statistiques indiquent près de 52 gigatonnes de CO2 rien qu’en 2019. Dans l’ensemble, la hausse se chiffre à 11,4 % sur les 10 dernières années. La République populaire de Chine a accusé la plus forte progression. Alors que la part chinoise était inférieure au quart de celle des pays développés au début des années 90, elle a triplé au cours des trois dernières décennies.

L’an dernier, la Chine était responsable de 27 % des émissions mondiales. Elle a largement dépassé la les États-Unis, dont la part était de 11 %. Vient ensuite l’Inde qui a contribué à 6,6 % du total des émissions. L’Union européenne reste le meilleur élève en termes de réduction des émissions de carbone. Certains pays en développement produisent même davantage d’émissions que les pays européens.

L’abandon des centrales à charbon, pas dans l’immédiat

La Chine fait partie des signataires de l’Accord de Paris de 2015. Celui-ci engage ses participants à adopter des changements radicaux afin de réduire les émissions et limiter le réchauffement climatique. Malheureusement, la réalité semble différente.

L’industrie chinoise possède la capacité de devenir un leader des énergies renouvelables. Cependant, elle continue de dépendre fortement du charbon. La Chine poursuit également le financement de projets autour des énergies fossiles à l’étranger. De nouvelles centrales à charbon sont d’ailleurs en construction dans le pays. L’Empire du Milieu compte actuellement 1 058 centrales à charbon en service, ce qui est plus de la moitié du parc mondial. Le président Xi Jinping a néanmoins déclaré que le pays devrait atteindre le pic d’utilisation du charbon en 2025. S’ensuivra un démantèlement progressif des installations produisant de l’énergie à partir de ce combustible fossile.  

Mots-clés chineécologie