En Chine, une entreprise inflige une amende à ses employés lorsqu’ils vont aux toilettes plus d’une fois par jour

L’entreprise chinoise Anpu Electric Science and Technology se trouve actuellement au milieu d’une grosse polémique. D’après une information relayée par le site Entrepreneur, cette société basée à Dongguan, dans la province de Guangzhou, inflige une amende à ses employés lorsqu’ils vont aux toilettes plus d’une fois par jour sur leur lieu de travail. Cette amende s’élève à 20 yuan, soit environ 3 dollars.

Pour éviter de s’attirer les foudres des autorités, la firme chinoise a décidé de déduire cette amende des primes de ses employés et non de leur salaire mensuel. Dans tous les cas, les responsables du Dongguan Municipal Human Resources and Social Security Bureau ont déclaré que cette mesure était illégale. Après que cette affaire ait été rendue publique, les autorités ont demandé à Anpu Electric de restituer l’argent prélevé des primes de ses employés.

Des toilettes publiques
Photo de Victoria Borodinova. Crédits Pixabay

Toutefois, la société ne l’entend pas de cette oreille et campe sur ses positions.

Une mesure mise en place pour booster la productivité des employés

Les dirigeants d’Anpu Electric ont expliqué que le fait d’aller plusieurs fois aux toilettes pendant les heures de travail était une violation au règlement interne. Ils ont ajouté que les employés ne sont autorisés à se rendre aux toilettes qu’une seule fois par jour. Ces derniers doivent également s’enregistrer auprès de leur supérieur à chaque fois qu’ils y vont.

Un des managers de la firme chinoise s’est justifié en indiquant que cette mesure avait été mise en place pour booster la productivité des salariés. Certains d’entre eux profiteraient en effet de ce prétexte pour travailler moins et fumer en cachette.

« Nous ne sommes pas protégés. Le fait est que les employés sont paresseux au travail. Les responsables leur ont parlé à de nombreuses reprises, mais n’ont pas encore eu de résultats positifs » a-t-il déclaré.

Les avis divergent

Les responsables ont opté pour cette solution au lieu du licenciement car il est difficile de recruter de nouveaux employés. Bien entendu, cette décision a beaucoup fait parler d’elle en Chine. Sur la toile, les avis des internautes divergent.

Certains trouvent cette sanction inacceptable. D’autres, pour leur part, soutiennent la décision de l’entreprise.

« Je soutiens cette compagnie. Ils sont obligés de faire cela », écrit un internaute sur le site 163.com.

Un autre dénonce les pratiques de la société en expliquant que « pour obtenir un niveau d’efficacité élevé, une entreprise doit adopter des solutions pour récompenser ses travailleurs. Mais l’exploitation et le fait d’imposer trop de restrictions peuvent générer une pression constante chez les employés qui perdent leur énergie et leur concentration. »

Pour l’heure, la société n’a pas encore été sanctionnée par les autorités compétentes.