Chine : Facebook revient discrètement avec Colorful Balloons

Bloqué en Chine depuis 2009, Facebook fait un retour plus ou moins officieux dans l’Empire du Milieu. Une application similaire à Facebook Moments a été lancée en toute discrétion sur le territoire chinois par Youge Internet Technology, une start-up locale. Baptisée « Colorful Balloons », cette dernière présente exactement les mêmes fonctionnalités de partage photo que Moments.

L’appli permet en effet de partager des albums photo avec ses contacts, mais aussi de les regrouper et les classer automatiquement selon le lieu, l’heure ou encore les sujets. Colorful Balloons va même jusqu’à présenter la fonctionnalité de reconnaissance faciale automatique de Moments.

Facebook

L’application a cependant été lancée au non de Youge Internet Technology, et n’aurait aucun rapport avec la société de Mark Zuckerberg. Ce dernier n’a d’ailleurs pas fait de commentaire sur le sujet.

Un retour officieux sur le sol chinois

Depuis le temps que Facebook échafaude un plan pour revenir sur le territoire chinois, il semblerait qu’il ait enfin trouvé le plan parfait. Officiellement, Youge Internet Technology n’aurait aucun lien avec la société de Mark Zuckerberg, et par extension Colorful Balloons non plus.

Officieusement, le quotidien New York Times a cependant assuré de source sûre que le numéro un des réseaux sociaux était bel et bien derrière cette nouvelle application chinoise.

La création du mini-réseau social se base en effet sur les algorithmes de Facebook. À cela s’ajoute le fait que l’application de Youge Internet Technology reprend exactement la formule gagnante de Moments.

Enfin, il est impossible de ne pas remarquer que l’appli chinoise a été nommée comme l’icône de Moments qui n’est autre qu’un bouquet de ballons en couleur.

La Chine et sa politique de censure du web

Avec 1,4 milliard de consommateurs à son actif, la Chine représente un marché juteux pour les plateformes et réseaux sociaux.

Pourtant, presque tous les grands noms de la Silicon Valley ont été bannis par les autorités chinoises. Outre Facebook, il y a Instagram, YouTube ou encore Google. Dans tous les cas, le blocage est lié à la politique de censure instaurée par le gouvernement qui veut garder un œil sur les contenus web reçus et partagés par les internautes chinois.

Depuis, le pays possède ses propres réseaux sociaux, tels que WeChat ou encore Weibo. Seule WhatsApp est encore autorisée au pays, mais peut-être plus pour très longtemps. L’application avait en effet été partiellement bloquée par le gouvernement chinois il y a quelques semaines de cela.

Mots-clés chinefacebook