Chine : Les voitures de Tesla désormais interdites de s’approcher des complexes militaires et des installations sensibles

Les relations entre la Chine et les États-Unis sont assez tendues. Ce qui affecte les entreprises de ces deux grandes puissances mondiales. Après que l’administration Trump ait fait d’Huawei sa bête noire (et l’histoire continue avec l’administration Biden), c’est maintenant au tour de la Chine de handicaper une firme américaine sur son territoire.

Et oui, en Chine, les véhicules électriques de Tesla, la société du célèbre Elon Musk, ne sont plus en mesure de se trouver à proximité des complexes militaires et des diverses habitations de fonctionnaires sensibles. Pour cause, ces voitures pourraient récolter des informations confidentielles, grâce aux technologies qu’elles embarquent.

Suite à cette interdiction, Tesla n’a pas souhaité faire de commentaires. Cependant, la firme a souligné que ses automobiles respectaient toutes les normes chinoises. Quoi qu’il en soit, cela ne peut que nuire aux affaires de Tesla sur l’un de ses plus grands marchés.

La Chine craint que les Tesla ne servent d’outils d’espionnage

En plus d’exiger que le stationnement de ces véhicules se fasse loin des complexes militaires et des installations sensibles, le gouvernement chinois interdit aux membres de son armée, ainsi qu’à divers fonctionnaires spécifiques de se servir de ces véhicules.

La technologie que contiennent les voitures de Tesla serait en effet capable de récolter diverses informations personnelles, par le biais des téléphones des conducteurs. Mais ce sont surtout les autres technologies dont disposent les automobiles de Tesla qui font peur à la Chine.

Parmi celles-ci, nous pouvons énumérer les diverses caméras externes, les 12 capteurs à ultrason ou encore un radar, crucial pour le pilotage automatique.

Grâce à tous ces équipements, la Chine pense que Tesla pourrait voler des données confidentielles, pour ensuite les partager avec les États-Unis. Afin d’éviter ce genre de chose, la Chine a décidé de prendre ces mesures strictes, à l’encontre de Tesla et de ses voitures.

Ces interdictions n’annoncent rien de bon pour Tesla

Pour se défendre, Tesla a indiqué auprès du Wall Street Journal que sa politique répond parfaitement aux exigences du gouvernement chinois.

De plus, pour Tesla, la protection de la vie privée de ses clients est d’une importance capitale. Mais ces déclarations ne risquent pas de faire changer la Chine d’avis.

En tout cas, ces interdictions ne peuvent que nuire au développement de Tesla. En effet, alors que les ventes en Chine ont fortement contribué au succès mondial de Tesla, ces prohibitions semblent annoncer le début du déclin de la firme d’Elon Musk sur le marché chinois.