La Chine prétend avoir créé l’ordinateur quantique le plus rapide au monde

Des chercheurs chinois auraient mis au point un ordinateur quantique photonique qu’ils ont baptisé Jiuzhang. Ce système, déclaré comme étant le plus puissant au monde, serait capable de faire un travail 100 milliards de fois plus vite que les supercalculateurs les plus rapides au monde.

Sa vitesse de traitement, basée sur des particules de lumière, serait inimaginable. Les performances de cette nouvelle machine dépasseraient largement celles des superordinateurs de Google et d’IBM.

La photo d'un supercalculateur
Crédits Pixabay

En 2019, Google a construit un ordinateur capable d’atteindre la suprématie quantique et de surpasser les meilleurs supercalculateurs au monde. Les chercheurs de l’USTC (University of Science and Technology of China), à Hefei, semblent avoir trouvé un moyen de surpasser ce record dans ce nouveau système basé sur des photons.

La Chine est indéniablement un leader dans le domaine des réseaux quantiques. Pour réaliser ce nouvel exploit, son gouvernement a investi 10 milliards de dollars dans son laboratoire national des sciences de l’informatique quantique.

Un échantillonnage de boson gaussien

Si Sycamore de Google utilise des matériaux supraconducteurs sur une puce, Jiuzhang effectue ses calculs en utilisant des circuits optiques. Son travail est appelé « échantillonnage de boson gaussien », un calcul quantique impossible à réaliser pour les ordinateurs classiques.

Le nouvel appareil chinois est capable de prélever du boson gaussien en seulement 200 secondes. À titre d’estimation, le même calcul prendrait environ 600 millions d’années avec Fugaku, le supercalculateur japonais le plus rapide du monde.

« L’expérience de Google, l’an dernier, était déjà une avancée majeure. Elle ne portait pas sur des photons, mais sur des électrons. Ce n’est pas comparable, car tout cela se trouve encore au stade du laboratoire. »

Olivier Ezratty, un spécialiste en informatique quantique

Le mérite de cette étude chinoise est d’avoir démontré que les ordinateurs quantiques basés sur la lumière sont plus prometteurs que ceux basés sur la matière.

Une course effrénée vers la suprématie quantique

On parle d’informatique quantique quand l’ordinateur s’appuie sur les propriétés de la physique quantique, et traite des données à l’échelle atomique. Ce type d’appareil est très différent des ordinateurs que l’on utilise quotidiennement. Il a révolutionné l’industrie numérique dans le domaine de l’IA, de la finance, du transport et des chaînes d’approvisionnement.

La communauté scientifique estime que, compte tenu des dernières avancées en la matière, la suprématie quantique sera bientôt atteinte. Les calculs qui prennent normalement des milliers d’années avec un simple ordinateur pourraient être élucidés en un temps record sous peu. La concurrence dans ce domaine est rude entre les États-Unis, la Chine et l’Europe, car l’enjeu est énorme.

Mots-clés chine