La Chine va étendre son programme de contrôle de la météo

Apparemment, la Chine veut littéralement faire la pluie et le beau temps. Le Conseil des Affaires d’État a publié il y a quelques semaines un communiqué annonçant son intention d’étendre le programme de contrôle de la météo au cours des cinq prochaines années.

La Chine est réputée comme étant la nation de l’éternelle démesure. Elle n’en finira pas de nous surprendre avec ses projets extravagants. Du splendide Centre de conférence de Chengdu au musée en forme de raie de l’île de Pingtan, en passant par le phénoménal Sheraton du lac Tai, ce pays asiatique ne laisse rien au hasard. Il continue de défier le monde avec ses programmes de grande envergure. En parlant de cela, sachez que les autorités chinoises ont récemment annoncé un projet très ambitieux. Il consiste à déployer des solutions visant à permettre de contrôler la météo.

Crédits Dzoko Stach – Pixabay.com

À travers ce programme, la Chine envisage de mettre en place une entité dont le rôle est de déclencher de la pluie et de la neige artificielles sur un peu plus de la moitié de sa superficie d’ici 2025.

Un programme qui couvre une superficie dépassant celle de l’Inde

Concrètement, le Conseil chinois des Affaires d’État veut faire en sorte que le programme couvre 5,5 millions de kilomètres carrés d’ici cinq ans. La Chine a déjà recours à la technique dite d’ensemencement des nuages depuis bien longtemps, mais c’est la première fois qu’elle annonce un projet aussi ambitieux. Cette méthode a par exemple ​été utilisée ​lors des Jeux olympiques de Pékin de 2008 pour éviter la pluie pendant les compétitions. Entre 2012 et 2017, le pays a dépensé plus de 1,34 milliard de dollars pour divers programmes de modification du climat, souligne CNN.

Bref, la Chine veut désormais passer à la vitesse supérieure. En annonçant ce programme de contrôle de la météo qui couvre une superficie d’environ 1,5 fois plus grande que l’Inde, les autorités espèrent améliorer les mesures de prévention contre les effets du changement climatique. Les conséquences profiteront non seulement aux citoyens ordinaires, mais aussi aux agriculteurs pour lesquels la pluie est un élément essentiel.

Une annonce qui risque d’entrainer un conflit avec l’Inde

La Chine n’est pas le seul pays où l’on pratique l’ensemencement des nuages, de nombreux autres font pareil, y compris les États-Unis. Cependant, l’ampleur du projet dévoilé par le Conseil des Affaires États inquiète l’Inde. Dans ce pays qui partage ses frontières avec l’Empire du Milieu, l’agriculture est fortement dépendante de la mousson. Le contrôle de la météo peut affecter cette dernière.  

Mots-clés chinemétéorologie