Chine : Un homme suspecté de meurtre a été arrêté grâce à un système de reconnaissance faciale

La technologie ne cesse de nous surprendre avec ses multiples capacités. En Chine, certaines entreprises utilisent une application basée sur l’intelligence artificielle pour leur permettre d’identifier leurs clients.

Récemment, un système de reconnaissance faciale a permis aux autorités d’arrêter un homme suspecté d’avoir tué sa petite amie et d’avoir tenté de scanner son visage pour pouvoir obtenir un prêt.

Crédits Pixabay

Selon les rapports, l’homme a été officiellement arrêté vers le début du mois d’août, bien que le meurtre se soit produit y il a plusieurs mois de cela.

Une histoire d’argent

D’après les autorités, le suspect aurait tué sa partenaire le 11 avril dernier en l’étranglant avec une corde. Selon les informations, le couple se serait disputé à cause de problèmes d’argent, c’est ce qui aurait incité l’homme à passer au meurtre. Après avoir effectué son méfait à Xiamen, l’homme s’est enfui à Sanming, sa ville natale qui se trouve à environ quatre heures de route de là.

Arrivé à Sanming, le présumé meurtrier a essayé d’obtenir un prêt sur Money Station en utilisant l’identité et le visage de sa partenaire. Seulement, le système de reconnaissance faciale n’a pu identifier la défunte, car le système nécessite le clignement des yeux du client pendant le processus d’approbation. D’autre part, l’application a également détecté la voix d’un homme et non celle d’une femme.

Pour voir ce qui n’allait pas, les employés de l’entreprise ont procédé à une vérification manuelle. C’est alors qu’ils ont constaté que la cliente en question avait des ecchymoses  sur le visage et des marques rouges au niveau de son cou.

Plusieurs accusations

A part le fait d’être le principal suspect du meurtre de sa petite amie, plusieurs autres accusations pèsent également sur l’homme. Le South China Morning News a en effet déclaré qu’il a aussi été accusé d’avoir volé 30 000 yuans, soit 4 200 dollars qui se trouvaient sur le compte de la victime. Il a ainsi utilisé le téléphone de cette dernière pour retirer l’argent.

Selon les informations, le suspect a également utilisé le téléphone de la défunte pour mentir à ses parents en leur disant que celle-ci était en voyage. Pour expliquer l’absence de sa petite amie au travail, il a demandé un congé à l’employeur de celle-ci.

Quoi qu’il en soit, on se demande si les systèmes de vérification biométrique seront  aussi efficaces dans d’autres situations, par exemple contre les voleurs qui deviennent actuellement de plus en plus rusés.