Il se passe des choses étranges sur Neptune

Il y a du mouvement du côté de Neptune. Du moins, c’est ce qu’affirment les chercheurs de la NASA. Après avoir étudié les données enregistrées par le télescope spatial Hubble, ils ont découvert qu’une tempête se comportait de façon très étrange à la surface de cette planète. L’enregistrement de ce phénomène remonte à 2018.

La tempête suivait une trajectoire normale sur Neptune. Elle partait de l’hémisphère nord de la planète pour rejoindre l’hémisphère sud. En temps normal, elle aurait dû se désintégrer à l’approche de l’équateur sous l’effet Coriolis. Pourtant, ce n’est pas ce qui s’est passé. Au lieu de continuer à avancer vers l’hémisphère sud, la tempête a rebroussé chemin pour remonter vers le nord en août 2020.

Neptune NASA
Crédits NASA

D’après les chercheurs, ce phénomène relève du jamais vu. À l’heure actuelle, ils tentent de déterminer les raisons de ce changement de trajectoire.

Des taches qui intriguent les chercheurs

La tempête est représentée par une tache sombre sur les données du télescope Hubble. En observant son mouvement, ils ont noté la présence d’une autre tache légèrement plus petite à ses côtés. Les chercheurs parlent d’une « tache sombre junior. » Ces derniers sont ravis de cette découverte, « car ce plus petit fragment sombre fait potentiellement partie du processus de perturbation de la tache sombre. »

D’après Michael H. Wong, de l’université de Californie, elle pourrait aider à expliquer le changement de trajectoire de cette tempête noire.

« C’est un processus qui n’a jamais été observé. Nous avons vu d’autres taches sombres disparaître, mais nous n’avons jamais rien vu de perturbateur, même si cela est prédit dans les simulations informatiques. »

A lire aussi : Les Mini Neptune pourraient être des planètes rocheuses abritant de l’eau

Les chercheurs manquent de preuves

Michael H. Wong a suggéré que la tache sombre junior est un produit de la tempête noire. Pour lui, son apparition ne peut pas être une simple coïncidence. Néanmoins, les informations qui sont à sa disposition ne lui permettent pas encore de confirmer cette hypothèse.

« Lorsque Hubble nous a révélé la tache sombre junior, je n’ai pas cru qu’il se formait là une nouvelle tempête. J’ai tout de suite imaginé qu’elle était le résultat d’une perturbation du vortex géant que nous connaissions. Mais nous ne pouvons pas prouver que les deux sont liés. Cela reste un mystère complet », a-t-il expliqué.

A lire aussi : Il pleut sans doute des diamants à l’intérieur de Neptune

D’après le site Space.com, la NASA pourrait tenter de percer ce mystère à travers le programme Outer Planet Atmospheres Legacy (OPAL).

Mots-clés neptune