Chris Hughes en faveur de l’équité des revenus des travailleurs américains

Le co-fondateur de Facebook, Chris Hughes, milite actuellement en faveur d’un revenu équitable entre les travailleurs américains. Selon lui, il est impératif que les États-Unis réforment leur code fiscal pour non seulement rééquilibrer l’économie nationale, mais aussi pour en faire bénéficier tous les travailleurs US. Il témoigne entre autres qu’après trois ans de travail chez Facebook, il a obtenu environ cinq cents millions de dollars.

Ce qui, selon lui, est un coup de chance et une preuve du déséquilibre existant au sein de l’économie américaine.

D’après Chris Hugues, les revenus moyens des Américains sont restés stagnants depuis quarante ans. Pourtant, ce sont les mêmes forces qui ont fait le succès de Facebook et des firmes IT qui maintiennent ces revenus médians. Il cite l’intelligence artificielle, l’automatisation et la mondialisation qui développent l’économie et font les succès des sociétés, mais ne profitent nullement aux travailleurs.

Selon le cofondateur de Facebook, la mesure la plus urgente à prendre est de rééquilibrer cette économie en commençant par fixer un revenu de base universel.

Un revenu de base de 6000 dollars par adulte

Chris Hughes explique différentes mesures qui peuvent être mises en place pour moderniser le code fiscal. Il propose la création d’un crédit impôt et le versement d’un montant mensuel de 500 dollars pour toute personne qui gagnerait moins de 50 000 dollars par an. De même, il suggère que le revenu mensuel minimal par adulte soit de 6000 dollars, seuil en dessous duquel personne ne pourrait tomber.

D’après lui, le problème central de la majorité des entreprises technologiques est que leurs dirigeants préfèrent penser au profit qu’ils génèrent plutôt qu’à l’amélioration des conditions de travail des salariés qui leur permettent de réaliser ces bénéfices.

Il propose ainsi que les consommateurs demandent à ces entreprises de verser une petite taxe dans un fond collectif qu’ils pourront ensuite distribuer comme dividende sur leurs données.

Facebook est en phase d’amélioration

Concernant Facebook, Chris Hughes avoue que l’entreprise a perdu la confiance de ses utilisateurs sur les questions de confidentialité et de démocratie. Il assure néanmoins que la société est actuellement en phase de changement et que les utilisateurs devraient constater les améliorations sur la plateforme au cours des prochains mois.

Chris Hughes aborde également la question de la responsabilité de Facebook envers ses utilisateurs.

Selon lui, les utilisateurs devraient eux-mêmes penser à filtrer les contenus qu’ils émettent sur les plateformes sociales parce que c’est par l’intermédiaire de ces informations que les réseaux sociaux collectent des renseignements non seulement sur les utilisateurs mais aussi sur leurs amis et même sur les inconnus qui s’ajouteront plus tard dans leurs listes d’amis.