Christopher Nolan critique vivement la nouvelle politique de Warner Bros. pour HBO Max

C’était la bombe cinéma de la semaine : Warner Bros. a décidé de chambouler de fond en comble son agenda en salles pour 2021 en diffusant ses blockbusters les plus importants sur son service de SVoD HBO Max en même temps que leurs sorties en salles aux États-Unis ; une décision a l’impact majeur qui touche bon nombre de longs-métrages attendus et qui risque de faire histoire dans l’industrie nord-américaine du grand écran.

Forcement motivée par la crise sanitaire liée a l’épidémie de COVID-19 qui sévit a travers le monde, une telle décision fait toutefois élever quelques voix mécontentes au sein du show-business américain – et le Hollywood Reporter a recueilli les propos de nul autre que le réalisateur Christopher Nolan qui ne mâche pas ses mots envers la nouvelle politique du groupe média.

HBO Max “pire service de streaming” selon Nolan

L’homme derrière les énormes succès en salles d’Inception et Interstellar pointe ainsi du doigt la gestion en amont de la décision et le manque de communication de la part de Warmer Bros. avec les acteurs concernés par ce changement de paradigme titanesque, restés dans l’ignorance la plus totale jusqu’aux derniers moments précédents l’annonce officielle à destination de la presse.

Certains de nos plus illustres réalisateurs et stars de cinéma les plus importantes de l’industrie sont allés se coucher la veille en pensant travailler avec le plus grand studio de cinéma et se réveillent en découvrant qu’ils travaillaient en réalité pour le pire service de streaming.”

Tant bien même les films concernés ne resteront disponibles qu’un mois après leur sortie officielle sur la plate-forme de streaming, le cinéaste reste néanmoins persuadé du mal fondé économique de la décision, jugée critique envers le bon-office et l’industrie des salles de cinéma.

Warner Bros. est une incroyable machine permettant de diffuser le travail d’un cinéaste a travers le monde, a la fois dans les salles de cinéma et a domicile, et ils la détruisent a heure ou on parle. Ils ne comprennent même pas ce qu’ils sont en train de perdre. Leur décision ne fait aucun sens économiquement, et même le plus amateur des investisseurs à Wall Street peut faire la différence entre une disruption et un dysfonctionnement.

Pour rappel, la Warner avait fait le pari d’une sortie en salle exclusive pour Tenet de Nolan après la fin du cran d’arrêt d’Hollywood, mais toujours en pleine pandémie active – et si le cinéaste se dit personnellement ravi des performances du film en salles, ses 359 millions de dollars récoltés au box-office international sont peu de choses par rapport au budget pharamineux du film. Budget s’élevant aux environs de 200 millions de dollars.