Chrome va bloquer les publicités en Flash

Google ne supporte plus le Flash et c’est précisément ce qui l’a poussé à investir massivement sur le HTML5 depuis l’année dernière. A présent, il veut aller plus loin et il vient ainsi d’annoncer une nouvelle de taille : Chrome va bientôt bloquer toutes les publicités diffusées dans ce format. Toutes ? Oui, toutes, absolument toutes et cette fonction sera activée par défaut à partir du 1er septembre.

Si vous suivez l’actualité, alors ces quelques lignes ne devraient pas vous surprendre car cette fonction a été évoquée pour la première fois avant l’été, au mois de juin.

Chrome Flash

Chrome va fermer la porte aux campagnes publicitaires en Flash. Difficile d’être surpris.

Toutefois, elle se limitait à la version bêta de Chrome et il fallait impérativement l’activer pour la mettre en place.

Les publicités Flash seront bloquées par défaut

Désormais, les choses vont être un peu différentes. Cette fonction sera intégrée à la prochaine version finale de Chrome et les utilisateurs n’auront pas besoin de l’activer. Le navigateur bloquera directement ces contenus. L’internaute pourra toujours décider de lancer la lecture de ces publicités s’il le désire.

Mais qu’est ce qui pousse Google à partir en croisade contre le Flash ?

Il souhaite tout simplement limiter les ressources consommées par son navigateur. Chrome est effectivement beaucoup moins léger et réactif qu’à ses débuts. Après, il ne faut pas non plus perdre de vue le fait que le Flash est une technologie propriétaire, appartenant à son éditeur. Une technologie sur laquelle Google n’a pas la main mise.

En outre, il ne faut pas perdre de vue que les campagnes publicitaires en Flash peuvent être aisément bloquées. Plus que celles faites en HTML5, en tout cas.

Il faut d’ailleurs rappeler que le géant américain n’est pas le seul à avoir une dent contre le Flash. Amazon a lui aussi pris la décision de bloquer les campagnes de ce type dans ses propres publicités.

Et dire que tout le monde avait hurlé au scandale lorsque la Pomme Croquée avait pris la décision d’exclure le Flash de sa plateforme mobile…