Chrome veut rendre le mode incognito plus sécurisé sur iOS

Chrome, comme tous les autres navigateurs du marché, propose depuis longtemps un mode incognito. Une fois enclenché, l’utilisateur s’assure que toutes les recherches et toutes les visites passées resteront – en théorie – confidentielles et privées.

Ce mode revêt de nombreuses utilités, qui ne se trouvent pas toutes en dessous de la ceinture. La plus évidente étant de nous permettre de “voir” le web sans que les données associées à nos sessions n’interviennent.

Une page de recherche ouverte sur Google Chrome
Photo de Christian Wiediger – Unsplash

Ce qui peut être très utile pour vérifier le positionnement de son site dans les SERP ou même s’enquérir du prix des billets de train ou d’avion.

Chrome veut rendre le mode incognito plus sécurisé

Google veut visiblement aller plus loin puisque la firme est actuellement en train de tester une nouvelle fonction sur la version iOS de Chrome, une fonction visant à sécuriser l’accès au mode incognito du navigateur en s’appuyant… sur la biométrie.

L’idée de départ est assez simple. Aussi pratique soit-il, le mode incognito a une faille évidente. Si vous ouvrez une page dans ce mode et que vous laissez votre téléphone ou votre tablette sans le ou la verrouiller, alors n’importe quelle personne passant dans les parages pourra la consulter.

Ce qui peut, dans certains cas, s’avérer très problématique.

Chrome, donc, est en train de tester un système de verrouillage biométrique afin de régler définitivement ce problème. Un système reposant sur Face ID ou Touch ID. Concrètement, donc, si vous ouvrez cette fameuse page dans le mode incognito et que vous la laissez ouverte, alors il faudra présenter vos empreintes ou votre trombine pour pouvoir rouvrir le navigateur.

A lire aussi : Chrome va devenir plus pratique sur Android

Face ID ou Touch ID pour éviter les mauvaises surprises

De cette manière, plus personne ne pourra accéder aux pages ouvertes dans ce mode. Enfin en dehors de vous.

Reste que pour le moment, cette fonction est en test auprès d’une poignée d’utilisateurs et nous ignorons donc si elle sera plus largement déployée dans un avenir proche. De la même manière, on ne sait pas si Google compte l’étendre à la version Android de son navigateur.

A lire aussi : 6 raisons pour lesquelles vous allez craquer pour la nouvelle messagerie d’Infomaniak

La logique voudrait cependant que ce soit le cas. On imagine mal la firme proposer sur une plateforme concurrente une fonction qui n’est pas disponible sur la sienne.

Mots-clés chromegoogleios