Chromebook Pixel : un lancement pour cette année ?

Le Chromebook Pixel a fait couler beaucoup d’encre au début du mois et c’est assez logique puisque personne ne l’avait vu venir. Et c’est sans doute un peu pour cette raison que beaucoup de gens doutent de son existence. Le Wall Street Journal, n’écoutant que son courage, a donc entrepris de contacter une de ses sources proches de la firme pour tenter d’en apprendre un peu plus au sujet de cette bécane. Oui et selon cette dernière, non seulement cette machine existerait bel et bien, mais elle pourrait en plus arriver sur le marché quelque part dans ces prochains mois

Pour rappel, et pour ceux qui seraient loupés à côté de tous les bruits de couloir entourant le Chromebook Pixel, ce dernier profiterait d’un écran tactile multipoint offrant une résolution assez phénoménale et tournant autour du 2.560 x 1.700. Mieux, il arborerait également une coque en métal, sans doute de l’aluminium, et il intègrerait également une toute nouvelle technologie nommée Light Bar.

Chromebook Pixel : un lancement pour cette année ?

Selon le Wall Street Journal, Google pourrait lancer son Chromebook Pixel avant la fin de l’année.

Késako ? Très bonne question. D’après +François Beaufort, cette technologie n’aurait en réalité qu’un seul et unique objectif, à savoir permettre à l’utilisateur de visualiser l’état de la machine et de sa batterie à l’aide d’une ou de plusieurs LED de couleurs différentes. Ce qui est amusant, c’est que la vidéo leakée plus tôt dans le mois mettait justement en avant ces quatre barres colorées. Dans le même ordre d’idée, c’est également le nom de domaine ChromebookPixel.com qui a été réservée auprès d’une société nommée MarkMonitor, société qui a déjà beaucoup travaillé par le passé avec Google.

A l’heure actuelle, Google n’a pas souhaité communiquer ces différents bruits de couloir, il convient donc de rester très prudent et de ne pas prendre toutes ces informations pour argent comptant, mais je pense que nous serons tous d’accord pour dire qu’il y a rarement de la fumée sans feu. Quelque part, il serait d’ailleurs assez logique que Google finisse par produire son propre Chromebook, d’autant plus que c’est précisément la stratégie que la firme a mis en place pour sa plateforme mobile.