Chrono Break, la suite avortée de Chrono Cross, existe partiellement au travers de Final Fantasy Dimensions II

Lors d’un entretien avec IGN, le directeur de Chrono Trigger Takashi Tokita a mentionné un certain Chrono Break, un titre qui était appelé à devenir le troisième épisode de la franchise Chrono de Square alors soft. Un projet depuis avorté dont l’idée principale a été insufflée à un jeu mobile, Final Fantasy Dimensions II.

Plus ou moins six ans nous séparent de la dernière sortie en date d’un jeu de la série des Chrono “quelque chose”. C’est en effet fin 2011 que Chrono Trigger s’est découvert aux joueurs mobiles, alors que sa suite Chrono Cross était ressortie sur les PSN japonais et américain l’année précédente.

Pour qui a expérimenté ces deux titres, la frustration aura été grande de ne pas voir la franchise accoucher d’un troisième épisode, même si Radical Dreamers sorti sur Satellaview en 1996 vient un peu ficher le boxon dans le comptage et que Chrono Cross n’est pas vraiment considéré telle une suite directe de Chrono Trigger.

Des idées de Chrono Break retravaillées dans Final Fantasy Dimensions II

En 2001, Square pas encore Enix avait déposé les noms “Chrono Break” pour les États-Unis et l’Europe et “Chrono Brake” pour le Japon. Au final et plus de quinze ans plus tard, aucun titre répondant à cette appellation n’a vu le jour. Par conséquent, autant se dire que Chrono Trigger et Chrono Cross n’auront jamais de descendance officielle.

Et puis il y a quelques jours et alors que l’on n’osait plus prononcer le nom “Chrono Break” de peur d’appuyer encore plus le mauvais œil sur la franchise Chrono, le directeur de Chrono Trigger Takashi Tokita l’a lui-même remis sur le tapis lors d’un entretien courriel avec IGN.

À la question de savoir s’il existait une chance de voir une suite à Chrono Trigger, notre homme a répondu qu’elle existait déjà plus ou moins : “Il y a eu une époque où je réfléchissais à un nouveau titre appelé ‘Chrono Break’. Bien qu’il ait été annulé avant que quoi que ce soit n’ait été accompli, l’idée générale du titre s’est retrouvée dans mon dernier jeu, ‘Final Fantasy Dimensions II’. Le cadre du personnage d’Aemo et l’équilibre entre les trois personnages … Tout ces éléments sont basés sur le concept original [de Chrono Break] mais ils ont été retravaillés pour ce titre.”

Il vous en coûtera donc 16,99 euros sur Google Play et iTunes pour goûter à des miettes amères de Chrono Break. Et pour retrouver l’esprit de Chrono Cross, la série des Chaos Rings du même éditeur apparaît tout indiquée. La quasi totalité de la licence ayant toutefois giclé des boutiques en ligne d’Android et d’Apple (ou “les joies du tout démat'”), ne reste que l’import PS Vita pour en profiter.