Chrono Trigger élu meilleur jeu vidéo de l’ère Heisei par les lecteurs de Famitsu

Alors qu’une page de l’histoire nippone s’apprête à être tournée avec le passage de flambeau de l’empereur Akihito à son fils aîné Naruhito, les lecteurs de Famitsu ont été invités à voter pour le meilleur jeu vidéo de l’ère Heisei. C’est Chrono Trigger qui est arrivé en tête des suffrages devant The Legend of Zelda: Breath of the Wild et NieR: Automata.

Son état de santé déclinant ayant motivé une abdication exceptionnelle, l’empereur japonais Akihito tirera sa révérence le 30 avril prochain au profit de son fils aîné Naruhito. Ce faisant, il mettra fin à l’ère Heisei qui avait débuté le 8 janvier 1989. Depuis maintenant plusieurs semaines, on assiste donc à moult évènements sacralisant telle ou telle œuvre de l’ère Heisei.

L’occasion était toute trouvée pour que le magazine Famitsu lance un sondage où ses lecteurs étaient amenés à voter pour leur titre préféré de cette ère. La revue a récemment révélé le podium depuis défini, et celui-ci de mettre à l’honneur Square Enix ainsi que deux titres sortis après 2010.

Ère Heisei : les lecteurs de Famitsu mettent Square Enix et Nintendo à l’honneur

Avec 230 votes, soit 21 de plus que son dauphin, Chrono Trigger (1995) s’impose comme le jeu vidéo préféré des Japonais de l’ère Heisei. Un RPG au pedigree prestigieux (Hironobu Sakaguchi à la supervision, Yûji Horii au scénario, Akira Toriyama au design des personnages et Yasunori Mitsuda et Nobuo Uematsu à la musique) qui était passé sous le nez de l’Europe à l’époque de sa sortie initiale sur… Super Famicom et SNES, du coup.

À la deuxième place, on trouve The Legend of the Zelda: Breath of the Wild (2017) qui faisait l’écart entre deux générations, Wii U et Switch sans toutefois desservir la console la moins en vue du moment. 209 personnes ont ainsi estimé que cet épisode, en récréant ses codes établis depuis 30 ans, était bien plus marquant qu’un Ocarina of Time qui, quelque part, ne représentait finalement qu’une transposition 3D, certes très réussie, de la recette concoctée sur NES.

Sur la troisième marche du podium, encore un titre lancé en 2017, mais un mois plus tôt, NieR: Automata avec 205 soutiens. D’abord paru sur PS4 avant de se découvrir aux joueurs PC puis Xbox One, cette suite quasiment miraculeuse de NieR tant dans son existence que dans son propos a réussi son exportation en s’étant ainsi vendue à 2,5 millions d’exemplaires dans le monde.

Le 1er mai 2019, le Japon entrera dans l’ère Reiwa.