Chrono Trigger réapparaît sur Steam… dans son portage mobile

En re-re-re-ressortant, sans prévenir, Chrono Trigger sur Steam, Square Enix pensait éventuellement faire plaisir à un public de nostalgiques. L’éditeur japonais leur a en fait présenté une belle épée de Masamune avec laquelle il les a fracassés à l’aide d’une lame portant les délicates inscriptions “portage mobile”.

La naïveté, c’est beau quand un enfant vous communique son souhait de devenir président de la République pour se goinfrer de fraises Tagada et regarder Gulli à son bon vouloir. C’est tout de suite bien plus laid quand il s’agit de penser que Square Enix peut encore restituer des perles de son majestueux passé sans y ajouter des bouts de vomi. Le remake de Secret of Mana, c’est 2018 tout de même.

On se doute bien qu’ils ont été nombreux, votre serviteur compris, à se réjouir de voir Chrono Trigger apparaître sur la boutique en ligne de ce brave Gabe Newell. Et puis mince, 14,99 euros, ce n’est clairement pas la pilule la plus lourde que les fans de vieux RPG ont eu à avaler.

Chrono Trigger : 39% d’évaluations positives sur Steam aux dernières nouvelles

Mas attendez, 14,99 euros, on se rapproche d’un tarif mob… et regardez-moi toutes ces évaluations négatives… Mais oui, mais oui, Square Enix a tout simplement déposé sur Steam le portage mobile de ce RPG initialement sorti sur Super Famicom en 1995. Avec tout ce que cela comporte en ajouts nauséeux (décidément…) comme un filtre graphique inamovible, des polices de caractère improbables sur PC et une interface là aussi empruntée à la version vendue sur Android et iOS.

Alors oui, l’édition limitée disponible jusqu’au 2 avril contient un medley musical de cinq morceaux, les notes du compositeur Yasunori Mitsuda et six fonds d’écran. Mais comment cautionner une telle politique voulant que le public mobile, majoritairement jeune et volatile, et le public PC, plus âgé et considérant vis-à-vis de la qualité intrinsèque d’un titre, soient traités de la même manière ? La commercialisation de la ROM SNES et de son émulateur pour le même prix n’aurait très possiblement pas autant causé de remous.

À l’heure où sont rédigées ces lignes, les évaluations sont dans l’ensemble “plutôt négatives” et seuls 39% d’entre elles se sont risquées à dire du bien de ce portage. Car il en faut. Un conseil pour profiter au mieux et au meilleur prix de ce monument du jeu de rôle japonais, il est disponible sur la console virtuelle de la Wii dans sa version américaine SNES, et ce pour une dizaine d’euros. Mais vite, il ne sera bientôt plus possible d’acheter quoi que ce soit sur cette boutique.

Mots-clés chrono triggersteam