Ciblé par un malware, Travelex suspend tous ses services en ligne

Très mauvais début d’année 2020 pour la société de change britannique Travelex qui a été ciblée par un virus informatique dans la nuit du mardi 31 décembre 2019 au mercredi 1er janvier 2020. Cette attaque a d’ailleurs contraint le bureau de change international à mettre hors ligne tous ses systèmes hors ligne « par mesure de précaution afin de protéger les données » et arrêter la propagation du malware, rapporte TechCrunch le jeudi 2 janvier 2020.

Bien que l’entreprise soit basée à Londres, Travelex exploite plus de 1.500 magasins dans le monde. Apparemment, avant la survenance de l’attaque, la société avait annoncé sur ses sites Internet qu’une « maintenance » devait avoir lieu ce soir-là. Ainsi, les services auraient dû être inaccessibles durant quelques heures.

Darknet FBI

Mais l’attaque et la mise hors ligne des services de Travelex, ont empêché toute transaction via le Web et son application mobile depuis le mardi 31 décembre 2019.

Les filiales de Travelex sont aussi touchées par l’incident

Malgré cette situation ennuyeuse pour beaucoup d’entreprises et de particuliers, Travelex assure qu’aucune information sur les clients n’a été compromise jusqu’à présent. Même si l’incident a  principalement touché les clients britanniques de l’entreprise, ses impacts se font sentir dans d’autres pays comme aux États-Unis, en Australie ou même en France.

Les utilisateurs ne peuvent pas récupérer les sommes qu’ils ont épargnées dans les temps et les grandes entreprises comme Tesco Bank ont été dans l’obligation de dire à leurs clients que leur service de conversion est indisponible.

Pour l’instant, les demandes des clients sont traitées manuellement

Dans un tweet, Travelex a indiqué que le personnel ne pouvait pas « effectuer de transactions sur le site Web ou l’application ». Par contre, certains magasins acceptent de traiter manuellement les demandes des clients.

Pour l’heure, Travelex a refusé de dire quel était le type de malware utilisé dans l’attaque. Néanmoins, il assure avoir mandaté des experts en cybersécurité pour régler le problème du virus et remettre au plus vite ses services en ligne. Tony D’Souza, le dirigeant de l’entreprise a déclaré : « Nous nous excusons auprès de nos clients pour le dérangement occasionné et faisons tout notre possible pour rétablir nos services aussi vite que possible ».

A noter qu’en 2019, plusieurs entreprises de premier plan et gouvernements ont été la cible de piratages informatiques, notamment de ransomwares, un malware de cryptage de données qui ne se débloque qu’une fois la rançon payée. Travelex va-t-il ouvrir le bal cette année ? Espérons que non.