Cisco a supprimé toutes ses annonces sur YouTube

Le fournisseur d’équipement réseau Cisco Systems a retiré toutes ses publicités sur YouTube en raison du rapport effectué par le CNN en avril 2018 indiquant que les annonces diffusées par des centaines entreprises sur la plateforme vidéo s’affichaient comme par hasard sur des contenus sensibles. Les annonces de Cisco en font partie.

C’est pourquoi le directeur marketing de Cisco, Karen Walker, a déclaré le 9 mai 2018 que l’entreprise préférait retirer ses annonces de YouTube de peur qu’elles ne soient utilisées par des chaînes extrémistes ou apparaissent accidentellement sur une vidéo en streaming présentant un contenu sensible.

YouTube

Google, le propriétaire de YouTube, a indiqué que le géant du web collaborait en ce moment même avec des annonceurs pour chercher l’origine du problème et le régler.

YouTube se trouve dans une situation délicate

Selon le rapport de CNN, les publicités de plus de trois cents sociétés sont diffusées sur des chaînes extrémistes sur YouTube. CNN pense ainsi que ces entreprises ont participé au financement de ces chaînes à travers les annonces qu’elles diffusent sur le site.

Cisco a déclaré dans un billet sur son blog, qui a été supprimé le 9 mai 2018, que l’éditeur ne souhaitait pas que ses annonces soient assimilées à ces chaînes ou à ces contenus sensibles, d’où le retrait de ses publicités sur YouTube.

Toutefois, la marque a fait savoir qu’elle utiliserait toujours YouTube pour partager ses vidéos.

YouTube raffermira sa politique

Un porte-parole de Google a déclaré à Reuters que le groupe s’était associé avec des annonceurs pour changer drastiquement la politique de monétisation sur YouTube. Cette politique deviendra ainsi plus stricte, plus rigoureuse sur les contrôles et prônera la plus grande transparence.

YouTube a déclaré dans un rapport publié en avril 2018 qu’il avait supprimé près de cinq millions de vidéos sur sa plateforme entre le mois de novembre et de décembre 2017 du fait qu’elles violaient la politique régissant la publication de contenus. La suppression de ces contenus avait eu lieu avant qu’aucun téléspectateur n’ait pu les visionner.

Le porte-parole de Google rajoute que Google, YouTube et les annonceurs sont déterminés à prendre les bonnes décisions pour améliorer la plateforme.