Bienvenue à la Citadelle de Kowloon, le quartier le plus dense au monde

La Citadelle de Kowloon était réputée pour son extrême densité. Gangrénée par la mafia, elle a été entièrement rasée en 1993 pour laisser la place à un grand parc arboré. Plusieurs photographes ont eu l’occasion de la visiter et leurs surprenantes photos vont vous permettre de redécouvrir cette cité pas comme les autres.

Kownloon a été construit durant la dynastie Song, entre 960 et 1279, et la citadelle était utilisée à l’époque comme un poste d’observation de la région. Les autorités chinoises l’utilisaient notamment pour protéger la zone contre les pirates.

Citadelle de Kowloon

La Citadelle de Kowloon était l’endroit le plus dense au monde.

Elle a beaucoup évolué au fil des années et elle est même devenue une forteresse au milieu du XIXème siècle. Les chinois l’ont utilisé pendant longtemps comme un poste militaire afin de garder un oeil sur les britanniques installés à Hong Kong.

La Citadelle de Kowloon est devenue un véritable no man’s land dans les années 40

Kowloon est devenue une ville avec l’établissement de la République de Chine à la fin des années 40 mais c’est surtout avec la capitulation du Japon qu’elle a commencé à prendre son envol.

La Citadelle est en effet devenue un asile pour les escrocs, les toxicomanes et tous les laissés pour compte. La police de Hong Kong n’avaient pas le droit de franchir ses murs et la Chine ne souhaitait pas en prendre la responsabilité. Kowloon est alors devenu un véritable no man’s land, où seule régnait la loi du plus fort.

Les triades ont rapidement élu domicile sur place mais ce sont surtout les habitants qui ont contribué au développement de la ville. Très vite, des associations caritatives et des groupes religieux se sont installés sur place, rapidement suivi par des milliers de personnes.

Afin de pouvoir accueillir tout le monde, les habitants ont du construire chaque bâtiment les uns contre les autres. Kowloon n’avait donc ni rues, ni avenues et les déplacements entre les quartiers se faisaient à travers des ruelles très étroites, des ruelles éclairées avec des lumières artificielles.

L’extrême densité des lieux ne permettait en effet pas la lumière du soleil d’atteindre le sol.

La lumière du jour n’atteignait même pas le sol des ruelles

En 1980, la Citadelle de Kowloon comptait environ 35 000 habitants et de nombreux commerces illégaux tels que des maisons closes, des salons d’opium ou même des casinos. Personne ne régnait sur la ville et les habitants vivaient donc dans l’anarchie la plus complète.

Face à la situation, les gouvernements britanniques et chinois ont décidé d’évacuer la ville et de la démolir après avoir relogé tous ses habitants. Cette décision a été prise à la fin des années 80, alors que la ville comptait un peu plus de 50 000 habitants avec une densité de 1,9 million d’habitants au kilomètre carré.

La Citadelle était donc le quartier le plus densément peuplé au monde.

L’évacuation a commencé en 1991 et elle n’a pris qu’une année. Elle a coûté un peu plus de trois milliards de dollars de Hong Kong et les lieux ont ensuite été totalement rasés en 1993 pour laisser la place à un très grand parc arboré.

Avant la destruction de la Citadelle, plusieurs photographes se sont rendus sur place pour immortaliser la vie de ses habitants au travers d’une série de clichés stupéfiants, des clichés pris par Ian Lambot et Greg Girard.

Kowloon : photo 1

Photo de Ian Lambot.

Kowloon : photo 1

Photo de Greg Girard.

Kowloon : photo 7

Photo de Greg Girard.

Kowloon : photo 6

Photo de Greg Girard.

Kowloon : photo 5

Photo de Greg Girard.

Kowloon : photo 4

Photo de Greg Girard.

Kowloon : photo 3

Photo de Greg Girard.

Kowloon : photo 2

Photo de Greg Girard.