Classement Wikio : un danger pour la blogosphère ?

Bien que de nombreux blogueurs ne se soient jamais intéressés au classement Wikio, le fait est que ce dernier a tout-de-même un impact sur la blogosphère. A l’origine présenté comme un simple indicateur de tendances, le phénomène s’est amplifié, il alimente désormais de nombreuses discussions sur le web et il a malheureusement tendance à provoquer de plus en plus de dérives.

Classement Wikio : un danger pour la blogosphère ?

Avant toute chose, je tiens à préciser qu’il n’est pas question ici de dresser un procès d’intention ou de revenir sur l’utilité (ou l’inutilité) du classement Wikio. Ces sujets ont déjà été abordés sur de nombreux blogs, on ne va pas faire du neuf avec du vieux. Au contraire, je préfère largement me concentrer sur l’impact qu’il a sur la blogosphère, sur les nombreuses dérives qui en résultent (et dont nous sommes, nous blogueurs, responsables) et surtout sur les solutions que l’on peut envisager.

Les backlinks, le concept et les dérives.

Comme chacun le sait, le critère de choix retenu par Wikio pour établir son classement, ce sont les backlinks, soit les liens hypertextes pointant sur un blog (ça, c’est pour que ma mère comprenne le concept). Globalement, donc, plus un blog reçoit de backlinks et plus son positionnement s’en trouve amélioré. Evidemment, le concept se trouve ici simplifié à l’extrême. Pour ceux qui aiment les détails croustillants, je leur conseille d’aller faire un tour sur le blog de Wikio.

Plus de backlinks pour une meilleure place… Pas besoin d’avoir un BAC+5 en poche pour comprendre qu’il n’est pas dans l’intérêt des blogueurs de balancer des liens vers des blogs concurrents. En tout cas, pas s’ils souhaitent conserver leur place. Bien entendu, pour la plupart des blogueurs, le problème ne se pose même pas. On relaye une information, on cite la source, on passe à autre chose et c’est tout.

Mais depuis maintenant quelques mois, j’ai la sensation que certains blogs  (je ne citerai aucun nom) ont de moins en moins tendance à citer leurs sources et que les liens se font de plus en plus rares.  En bref, ces mêmes blogs se replient de plus en plus sur eux-mêmes et finissent par ne plus citer que leurs sources américaines étrangères qui, elles, ne risquent pas de leur faire de l’ombre.

Et c’est d’ailleurs, à mon sens, ce qui explique les gros changements que nous avons tous pu constater sur le classement Wikio. Oui, je parle de la fameuse “invasion” des “blogs de filles” (notez bien les guillemets, je ne fais que répéter ce que j’ai pu lire un peu partout dans la blogosphère). De nombreux blogueurs ont ainsi pointé du doigt ce phénomène en clamant à qui voulait l’entendre que ce n’était pas normal, que ces blogueuses sont privilégiées car elles enchaînent les backlinks à une vitesse phénoménale.

Ce qui m’a le plus étonné, finalement, c’est que personne n’a imaginé un seul instant que le problème ne venait peut-être pas d’elles. Non, bien au contraire, il est possible que nous en soyons responsables parce que nous nous sommes beaucoup trop replié sur nous-mêmes.

Le classement Wikio favorise (sans en être responsable) de plus en plus l’individualisme et met par conséquent en péril la blogosphère. Cela peut vous sembler exagéré mais si nous arrêtons de nous lier les uns les autres, nous finirons par devenir invisible. Et on le sait bien, la visibilité est une donnée cruciale sur le web. Dans la masse, il faut pouvoir se distinguer pour exister. Si nous ne le faisons pas, alors la blogosphère française finira tout simplement par disparaître.

Attention tout-de-même car je ne suis pas en train de dire que le classement Wikio est important. Non, en réalité, c’est l’impact qu’il a sur les blogueurs qui peut devenir préjudiciable. Une fois de plus, nous sommes tout simplement en train de scier la branche sur laquelle nous sommes assis.

Evidemment, une solution existe. Et comme elle est simple, elle pourrait fonctionner.

Une solution : les liens sortants

La blogosphère, c’est avant tout une communauté. Un blog, pris tout seul, ne vaut finalement pas grand chose. Ce n’est qu’un assemblage de mots, d’idées, la vision d’un seul être sur son environnement. Certes, on trouve des blogueurs qui parviennent à fédérer, à rassembler, mais ce qui fait véritablement la force de la blogosphère, c’est sa multiplicité. Le vieil adage vaut aussi pour les nouvelles technologies : on est toujours plus fort quand on est plusieurs.

A mon sens, le gros défaut de l’algorithme de Wikio, c’est qu’il ne prend en compte que les liens sortants. Ma vision vous semblera peut-être naïve mais, en ce qui me concerne, un blog fort  (ou “influent”) n’est pas qu’un blog qui reçoit des liens. Non, c’est aussi un blog qui offre de nouvelles perspectives à ses lecteurs en leur proposant de découvrir d’autres horizons. Telle est, de mon point de vue en tout cas, l’essence et la raison d’être du web et tel est par conséquent ce vers quoi tous les blogs et autres services web devraient tendre.

Evidemment, les liens sortants étant à la discrétion de chaque blogueur, il peut paraître risqué de les prendre en compte pour établir un classement. Je ne suis pas plus naïf qu’un autre. Bien au contraire, je sais très bien que l’être humain étant ce qu’il est, il y a de fortes chances que certains blogueurs usent et abusent de liens sortants afin d’améliorer leur positionnement et leur “influence”.

Oui, mais il est techniquement possible de repérer les indélicats. En la matière, les idées ne manquent pas. En vrac, on peut citer l’évaluation du contenu source (nombre de mots par billets, nombre de commentaires, nombre de visites), l’évaluation du contenu cible (idem), la mise en corrélation des deux, la comparaison du nombre de liens sortants avec le nombre de liens entrants, j’en passe et des meilleurs…

Et vous, en faisant totalement abstraction de l’intérêt (ou du manque d’intérêt) que vous portez au classement Wikio, avez-vous constaté les mêmes dérives que moi ? N’avez-vous pas le sentiment que la blogosphère française est en train de s’asphyxier ?