Clear History, une nouvelle fonction pour contrôler la confidentialité de son compte Facebook

Facebook s’est retrouvé le mois dernier au cœur d’une véritable polémique suite au scandale Cambridge Analytica et Mark Zuckerberg semble avoir retenu la leçon. Il a en effet profité de la conférence F8 pour lever le voile sur un nouvel outil destiné à nous aider à mieux contrôler la confidentialité de notre compte : Clear History.

Facebook a connu en début d’année une des pires crises de son histoire.

Facebook

Suite à une enquête de longue haleine, des médias ont en effet découvert qu’une entreprise britannique proche de Donald Trump avait siphonné en toute impunité les données de plusieurs millions d’utilisateurs du service.

Clear History, un outil pour vider notre cache… pardon, nos données

Mark Zuckerberg, de son côté, a été vivement critiqué et il a même été sommé de s’expliquer devant le Congrès américain avec pour seules armes un carnet de notes et un verre d’eau.

Le PDG de Facebook a donc profité de la conférence F8 pour dévoiler un nouvel outil censé nous aider à mieux contrôler la confidentialité de nos comptes ou, plutôt, des données associées à ces derniers.

Sobrement baptisé Clear History, ce dernier fonctionne un peu comme l’outil de suppression du cache et des données privées de nos navigateurs et il permettra ainsi aux utilisateurs du réseau social de faire disparaître en un clic toutes les données associées à leur compte.

Plutôt complet, l’outil sera en effet capable de faire remonter à un seul et même endroit les informations et les données associées aux applications et aux sites avec lesquels notre compte Facebook a interagi.

Lancement prévu dans… plusieurs mois

À partir de là, les utilisateurs auront bien entendu la possibilité de contrôler ces accès, mais également de supprimer leurs données.

Toutefois, Mark Zuckerberg a également tenu à indiquer que cette fonction aura des répercussions sur la navigation au sein du réseau social. Une fois les données supprimées, Facebook devra en effet réapprendre à connaître l’utilisateur pour lui afficher des résultats pertinents et le fait de supprimer ces données aura donc un impact sur la qualité de la navigation au sein de la plateforme et de tous les services associés.

En outre, Clear History n’est pas encore disponible et il ne le sera pas avant plusieurs mois. Mark Zuckerberg préfère effectivement ne pas se précipiter et prendre ainsi le temps de développer l’outil le plus complet et le plus stable possible avant de le déployer sur les comptes de ses utilisateurs.

Mots-clés facebook