Bientôt un client de messagerie électronique chez Zoom

Zoom, le désormais célèbre logiciel de vidéoconférence, a été particulièrement indispensable en cette période de pandémie. Cela lui a permis de gagner en renommée et de prendre de l’ampleur. Et, enfin, de se lancer dans un nouveau service et d’être totalement indépendant en créant sa propre messagerie électronique.

La mise en place de ce nouveau service garantira une meilleure longévité à Zoom, en plus de diversifier les services qu’il propose. Tandis que les tests de la messagerie électronique de Zoom pourraient commencer en 2021, il faudra attendre un peu plus longtemps pour espérer voir ce service de messagerie être effectif, selon l’intéressé.

Crédits Pixabay

Baptisée Zoom Eyes, cette application fera à la fois office de messagerie et de calendrier. En plus de permettre à Zoom d’être indépendant d’Outlook et de Gmail, sans lesquels l’application ne peut fonctionner, Zoom Eyes permettra même à la firme de concurrencer Microsoft et Google.

Zoom Eyes sera d’une grande aide pour l’entreprise

Comme indiqué, la création de cette messagerie électronique offrira à Zoom la possibilité de ne plus dépendre des services de Microsoft et de Google. Mais surtout, cela permettra à Zoom de continuer à exister, même après cette pandémie de COVID-19.

En effet, il faut reconnaître que si le nombre d’utilisateurs de Zoom a connu un grand essor, c’est en partie dû aux mesures de restriction sanitaire. Une situation dont l’entreprise a bien profité si l’on regarde les chiffres avec Google Meet qui comptabilisait 1 milliard de minutes d’appels vidéo par jour sur 2020, alors que Zoom en a comptabilisé 3,5 milliards.

Et maintenant, comme la distribution de vaccins est en marche, les gens vont petit à petit reprendre le travail au bureau, ce qui rendra les vidéoconférences moins demandées. En élargissant sa palette de service de la sorte, Zoom espère tirer son épingle du jeu et perdurer sur le marché.

Zoom déterminé à se faire une place face aux géants du web

Grâce aux services de Zoom Eyes, Zoom espère donc jouer des coudes et concurrencer Microsoft et Google sur leurs terrains de jeu. Justement, en parlant de concurrence, la liste est longue pour Zoom.

Dans le secteur de la vidéoconférence massive, parmi ses rivaux, il y a aussi Microsoft Teams, Google Meet, mais encore Skype, Avaya, 8×8 et bien d’autres. Mais ce sera sans compter sur sa volonté de se garder une belle part du gâteau.

Mais comme Zoom l’a souligné, même en diversifiant ses services, il joue avec de grosses entreprises qui ont plus d’un tour dans leur sac. Parmi ceux-là, nous avons Facebook, Amazon ou encore Apple. Et ce ne sera pas chose aisée que de s’y frotter.

Mots-clés zoom