Cliff Bleszinski affirme que son studio, désormais fermé, aurait pu réaliser un jeu Alien

Alien est une franchise culte du Septième art, avec un premier film imaginé par H.R. Giger et Ridley Scott. Le second opus aura été dirigé par James Cameron (Terminator, Avatar, Titanic), le troisième par David Fincher (Mindhunter, Gone Girl, Seven, Fight Club) puis Jean-Pierre Jeunet (La Fabuleux destin d’Amélie Poulain). Il aura fallu attendre plusieurs années pour que Ridley Scott reprenne les commandes avec les très décriés Prometheus et Alien Convenant. Avec ces nombreux films, la franchise cinématographique aura fait naître une mythologie assez solide pour être adaptée en jeu vidéo.

Et après de nombreux échecs commerciaux et critiques, comme Colonial Marins, Alien Isolation avait été une vraie réussite.

Et selon Cliff Bleszinski, patron de Boss Keys Productions, désormais fermé, son studio aurait pu être à la tête d’un jeu Alien.

Un jeu Alien avorté sous la houlette de Boss Keys Productions ?

C’est en tout cas ce qu’affirme Cliff Bleszinski sur Twitter. L’homme, plutôt bavard ces derniers jours comme lorsqu’il pointe l’échec de LawBreakers en parlant d’un jeu « trop politique », a fait une révélation à propos d’un jeu Alien abandonné par Boss Key Productions.

Il faut dire que l’un des hommes derrière Gears of War a vu sa société fermer après deux échecs successifs. Sans cela, un titre autour de l’univers du célèbre Xénomorphe aurait pu naître – même si cette information reste à prendre avec des pincettes, connaissant le tempérament de Cliff Bleszinski.

Fun fact : avant la fermeture de Boss Key Productions, nous étions en discussion pour créer un nouveau jeu de la franchise Alien avec la Fox. Puis Disney les a rachetés et l’idée a été abandonnée.

Dans la suite de son tweet, Cliff Bleszinski décrit le synopsis imaginé par Boss Key Productions. Un synopsis reprenant un tas d’éléments de l’univers Alien.

Ripley aurait été en vie et votre « Cortana/Anya ». Vous auriez joué une Newt adulte, sur terre. Wayland Yutani aurait tenté de transformer les Aliens en armes dans un complexe à la Black Mesa. Bien sûr, ça aurait été l’Apocalypse. Un robot compagnon à la Bishop ? Oui, un nouveau appelé Casey, comme sa poupée dans Aliens.

En évoquant Newt, Bleszinski décrit là la suite du film de James Cameron dans lequel Newt n’était qu’une petite fille. Un projet qui ne verra donc jamais le jour !

Mots-clés alien