Clit-moi, le jeu qui veut libérer le plaisir féminin

À l’occasion du 8 mars qui marque la journée internationale des droits des femmes, un jeu spécialement dédié au plaisir sexuel féminin a débarqué sur nos téléphones ! Baptisé « Clit-moi », il s’agit d’un jeu interactif qui a pour but d’aider les hommes et les femmes à en savoir davantage sur… le clitoris.

« Clit-moi » est l’idée et le résultat d’une collaboration étroite entre l’Office national du film du Canada (ONF), l’école interactive Jeunes Pousses et l’université UQÀM. Le jeu dure cinq minutes durant lequel le joueur découvre le clitoris, ainsi que toutes les façons de le stimuler et lui donner du plaisir.

Crédits Pixabay

Une vidéo de lancement a été réalisée et partagée par l’ONF, accompagnée du message suivant : « on sait tous à quoi ressemble un pénis. Il serait peut-être temps d’en apprendre plus sur le clitoris ».

Un jeu ludique et original

« Clit-moi » propose de découvrir comment donner/avoir du plaisir grâce au clitoris. Le joueur apprend comment toucher et stimuler le petit « bouton de lotus »… qui ne ressemble pas du tout à un bouton! Le clitoris ressemble en fait à un bonhomme, avec une tête, des bras et des jambes. C’est d’ailleurs sous cette forme qu’il est représenté dans le jeu.

Les développeurs ont choisi de ne proposer « Clit-moi » que sur téléphone mobile. La raison est toute simple : c’est pour que les joueurs puissent y jouer de manière plus « intime ».

Éduquer sur le plaisir féminin

« Clit-moi » est disponible depuis le 8 mars, une date symbolique pour les femmes. Tous ceux qui ont participé à sa création espèrent que le jeu contribuera à démystifier enfin le plaisir féminin qui reste encore très méconnu, malgré le fait que la société actuelle soit hyper-sexualisée.

Maude Fraser, étudiante en journalisme ayant activement participé au projet explique : « la sexualité, ça s’apprend. La pénétration est encore largement dominante dans les relations hétérosexuelles, et selon une étude, seulement 18 % des femmes atteignent l’orgasme de cette façon ».

Elle ajoute ensuite que « les gens peuvent dessiner un pénis en deux secondes… mais un clitoris, ils ne savent pas à quoi ça ressemble […] On ne connaît pas beaucoup de choses sur cet organe, qui est en fait le seul du corps humain à servir uniquement au plaisir ».

Mots-clés nsfy