Clive Sinclair, pionnier de l’informatique domestique, est mort à l’âge de 81 ans

C’est une triste nouvelle qui nous provient d’outre-Manche : Clive Sinclair, le visionnaire anglais ayant révolutionné l’accès à l’informatique domestique à travers le développement de nombreux ordinateurs personnels à prix abordables, est décédé le jeudi 16 septembre à l’âge de 81 ans des suites d’une longue bataille contre le cancer.

Son nom ne sonne peut-être pas forcément auprès des générations les plus jeunes, mais Sinclair a été l’une des figures les plus importantes dans le développement de l’informatique tel qu’on la connait aujourd’hui, et jouit d’une aura toute particulière au Royaume-Uni.

BBC/Internet Archive

De la calculette au micro

Avant de révolutionner l’approche domestique à l’informatique, Sinclair a marqué un grand coup avec la première invention commercialisée par son entreprise Sinclair Radionics : la toute première calculatrice électronique de poche, la Sinclair Executive, en 1972. Si son ergonomie peut faire lever quelques sourcils en 2021, son design – compact, dotée d’une couche de noir – étonne par sa modernité, rappelant sans effort les formes les plus populaires des smartphones actuels.

Après cet important premier succès, Clive Sinclair décida de s’attaquer au marché concurrentiel de l’informatique domestique en fondant Science of Cambridge, qui prendra par la suite le nom de Sinclair Computers. À une époque où l’accès aux ordinateurs de maison se facturait dans les centaines de livres et de dollars – avec en tête de gondole les rolls Commodore PET et Apple II – Sinclair avait pour mission de proposer une alternative beaucoup plus abordable aux ménages britanniques et européens.

A lire aussi : Cet exercice va vous permettre de réduire les douleurs à la nuque quand vous êtes sur votre ordinateur

Le ZX, gamme incontournable

C’est en 1980 que fut produit le premier produit de la gamme d’ordinateurs ZX, avec le ZX80. Disponible en kit ou prémonté, ce petit ordinateur hautement transportable était facturé 79,95£ à sa sortie au Royaume-Uni, et aux alentours de 1000 francs en France ; un prix défiant toute concurrence. Son successeur, le ZX81, affichait un tarif encore plus dégressif de 49,95£ en 1981, et explosa en popularité au Royaume-Uni, mais également aux États-Unis.

Si en France le marché de la micro-informatique restait en grande partie la chasse gardée de Thomson et son micro MO5, le ZX81 inscrit le nom Sinclair dans la culture populaire britannique pour de bon. C’est en 1982 que Sinclair introduit ce qui restera comme étant son ordinateur le plus célèbre : le fameux ZX Spectrum, avec son design noir et sa bande rouge, jaune, verte et bleue sur le côté droit. Avec son processeur Z80 cadencé à 3,5Mhz (!) et ses 8 couleurs affichables à l’écran, le ZX Spectrum et ses modèles 16k, 48k et 128k restaient inégalés en termes de rapport qualité/prix.

De nombreux studios et créatifs de l’industrie du jeu vidéo moderne ont fait leur début sur les ordinateurs de la gamme ZX : parmi eux, on retrouve les équipes de Rareware, Codemasters, Ocean Software ou encore DMA Design (ancêtre de Rockstar Games) ou encore le développeur angla Peter Molyneux.