Cloud Gaming : Microsoft souhaite « bâtir le meilleur service » du marché

Microsoft a de grands projets pour le Cloud Gaming. Alors que certaines rumeurs évoquaient récemment le développement, en sous-marin, d’une Xbox dont le gros des calculs serait déporté sur Azure (le service de Cloud de la firme), voilà qu’Amy Hood en remet une couche en abordant de manière frontale la question du Cloud Gaming au cours d’une conférence tenue à Las Vegas.

Sur place, la CFO de Microsoft a précisé la feuille de route de son groupe en la matière. Le cap de la division Xbox sera bel et bien mis sur le Cloud au cours des années à venir, et si cette annonce n’a finalement rien de surprenant, on apprend que les ambitions de Microsoft sont grandes sur ce marché naissant. La firme souhaiterait ainsi  » bâtir le meilleur service de Cloud Gaming » du marché, et il est clair que la chose est déjà en chantier.

Amy Hood, la directrice financière de Microsoft, s’est exprimée au sujet du Cloud Gaming lors d’une conférence. Forte d’un service Azure en plein boom, la firme de Redmond, à de grandes ambitions pour ce secteur.

Plus intéressant encore, au cours de son intervention Amy Hood a pointé que les équipes habituellement attachées au monde Xbox s’investissent dans l’élaboration du Cloud de Microsoft au sens large. À Redmond, le Cloud semble donc être une affaire collégiale, et non la préoccupation exclusive de quelques services dédiés.

Microsoft a la tête dans son nuage

« Le Gaming est une belle allégorie de ce que nous cherchons à accomplir« , expliquait Amy Hood. « Nous aurons des objectifs et la mise en route du cloud les rendra meilleurs. Nous aurons des développeurs capables de tirer pleinement parti d’Azure, parce que nous voulons bâtir le meilleur service de Cloud Gaming et ce grâce au serveur first-party que nous exploitons. Nous avons de l’excellent contenu et nous savons ce que veulent les développeurs« , a-t-elle ajouté.

« J’aurais aimé parler du Gaming de cette manière au cours des cinq dernières années (…), Il s’agit d’une opportunité de tout premier ordre pour nous« .

Reste que si le Cloud Gaming a le vent en poupe chez Microsoft, le déploiement mollasson de l’internet très haut débit dans les territoires – en France et ailleurs – risque de refréner les ardeurs de bien des consommateurs potentiels. Cependant, si le Cloud Gaming n’aura véritablement d’avenir que lorsque la fibre s’imposera ailleurs que dans les grandes villes, l’esprit d’initiative de Microsoft (et de quelques autres acteurs du secteur) mérite d’être salué.

A terme, la firme viserait notamment le Gaming cross-plateformes (comprenez accessible sur n’importe quel appareil, et non plus uniquement sur console ou PC). Et il est clair qu’un service à la Shadow propulsé par Azure, sous la houlette de la division Xbox, pourrait effectivement s’avérer des plus alléchants.