Cloudflare se lance dans l’hébergement avec Cloudflare Pages

Cloudflare ajoute une nouvelle corde à son arc. Non contente de protéger nos sites des attaques DDoS et d’en accélérer l’affichage, l’entreprise a en effet annoncé en début de semaine le lancement d’un service d’hébergement dans le cloud : Cloudflare Pages.

Cloudflare a ouvert ses portes en 2009, créé par trois amis qui travaillaient à l’origine sur Project Honey Pot, une organisation à but non lucratif qui développait des outils pour lutter contre le spam et les bots.

Une femme tapant sur un clavier
Photo de Kaitlyn Baker – Unsplash

Les années suivantes ont été ponctuées de plusieurs coups d’éclat, comme en février 2014 où Cloudflare a réussi à bloquer une attaque DDoS atteignant les 400 Gbit/s. Et quelques années plus tard, force est de constater que le succès du service ne diminue pas. A ce jour, ce dernier protège en effet des millions de sites à travers le monde.

Cloudflare Pages, l’hébergement by Cloudflare

Mais il faut croire que ce n’est pas suffisant pour ses dirigeants puisque ces derniers viennent de lever le voile sur un nouveau service, un service baptisé Cloudflare Pages.

Si l’on en croit le communiqué publié sur BusinessWire, alors Cloudflare Pages tiendrait plus de la plateforme que de la solution d’hébergement. Comme l’indique Matthew Prince, le but de ce service est principalement de fournir aux développeurs une plateforme évolutive, rapide, sécurisée et rentable pour leur permettre de créer les applications de demain.

Fait intéressant, Pages ne fonctionne pas en vase clos et le service sera ainsi capable de s’intégrer à GitHub pour simplifier le processus de développement et de publication.

A lire aussi : Cloudflare lance un concurrent à Google Analytics

Trois formules au choix

Ce n’est cependant pas le seul atout du service. Fondamentalement évolutif, Pages fera la part belle au collaboratif et il sera ainsi capable de générer des liens de prévisualisation pour chaque commit. Les performances de la solution sont également mises en avant dans le communiqué et CloudFlare promet ainsi d’atteindre des vitesses deux fois supérieures à celles des autres plateformes. Le tout avec une bonne dose de sécurité derrière.

Et le prix alors ? CloudFlare propose trois formules différentes :

  • Formule gratuite – 0 $ : un build à la fois, 500 builds par mois, un nombre illimité de sites, un nombre illimité de requêtes, un nombre illimité de bande passante.
  • Formule Pro – 20 $ par mois : 5 builds en même temps, 5 000 builds par mois, un nombre illimité de sites, un nombre illimité de requêtes, un nombre illimité de bande passante.
  • Formule Business – 200 $ par mois : 20 builds en même temps, 20 000 builds par mois, un nombre illimité de sites, un nombre illimité de requêtes, un nombre illimité de bande passante.

A lire aussi : Cloudflare ne protègera pas les administrateurs de sites pirates

En revanche, pour le moment, Cloudflare Pages est en phase de bêta. Il est cependant possible de demander un accès en se rendant sur le site du projet. C’est aussi là bas que vous trouverez la documentation officielle.

Mots-clés cloudflare