Clubhouse dispo sur Android, mais pas chez nous

Clubhouse a annoncé la semaine dernière, ou celle d’avant, son intention de s’ouvrir à une nouvelle plateforme. Plus précisément à Android. Et le temps est désormais venu de respecter cette promesse. L’application est en effet disponible sur le Play Store américain.

Très en vogue depuis le début de l’année, Clubhouse vient se ranger dans le grand fourre-tout des réseaux sociaux. L’application a donc pour but de rapprocher les gens.

Crédits Unsplash

Avec une particularité intéressante par rapport à ses concurrents : ici, le principal média est… la voix.

Clubhouse arrive sur Android, mais pas partout

Une fois inscrit, l’utilisateur peut en effet créer sa room et commencer à discuter sur les sujets de son choix. Mieux encore, il peut même inviter d’autres intervenants et organiser des échanges. De leur côté, les autres utilisateurs peuvent rejoindre la room de leur choix et écouter l’émission.

D’une certaine manière, Clubhouse verse un peu dans le podcast, mais en temps réel.

Cette originalité lui a permis de séduire les foules et l’application a ainsi connu une croissance forte depuis le début de l’année. Surtout depuis que l’incorrigible Elon Musk en a fait la publicité. Et à présent, l’entreprise est valorisée à plus d’un milliard de dollars.

Un lancement limité au territoire américain

Reste que pour confirmer ce succès, elle va devoir continuer à innover. D’autant qu’en face, la concurrence s’est organisée. Twitter, par exemple, a lancé une fonction analogue, Spaces. Une fonction proposant la même chose et qui permettra même aux utilisateurs du réseau social à l’oiseau bleu de monétiser leur intervention par le biais d’une billetterie virtuelle.

Clubhouse ne peut donc plus continuer à capitaliser sur ses seules fonctions et il doit s’ouvrir à davantage de monde. C’est précisément ce qui a poussé l’entreprise à lancer une version Android hier.

Il est en revanche inutile de vous précipiter sur le Play Store pour la télécharger. L’outil n’est pour le moment disponible que sur le territoire américain et il est donc impossible d’en profiter en Europe. Le système d’invitation a aussi été conservé et il ne sera donc pas possible de se créer un nouveau compte de but en blanc. Pas sans l’aval d’un membre inscrit de la plateforme, en tout cas.

Cette ouverture sera-t-elle suffisante pour assurer la pérennité de l’application ?

En revanche, si vous remplissez les cases, vous pourrez toujours réserver votre identifiant et éviter ainsi qu’une personne plus chanceuse que vous ne vous le vole.

A titre plus personnel, j’avoue avoir été assez séduit par le concept sur lequel repose Clubhouse. J’ai même eu l’occasion de tomber dans certaines rooms qui étaient intéressantes à suivre, et pas uniquement parce que leurs participants étaient des personnes en vue d’ailleurs.

Maintenant, je pense aussi que si Clubhouse veut survivre et s’imposer durablement sur le marché, il va devoir proposer aux créateurs des leviers de monétisation pour les inciter à poursuivre et à continuer à s’investir. L’entreprise semble d’ailleurs creuser le sujet si l’on en croit ses dernières annonces.

Mots-clés clubhouse