Clubhouse sera dispo partout sur Android à la fin de la semaine

Clubhouse n’a pas chômé. L’éditeur de la solution vient en effet d’annoncer l’arrivée de son application sur Android. Elle sera en effet disponible aux quatre coins du globe à la fin de la semaine. Mais n’est-ce pas déjà trop tard ?

Clubhouse a été lancé l’année dernière et l’application est restée sous les radars pendant un moment, jusqu’à ce qu’Elon Musk lui fasse un peu de publicité.

Crédits Unsplash

Très vite, tout le monde s’est jeté dessus et son éditeur a vu son nombre d’utilisateurs grimper en flèche.

Clubhouse arrive sur Android

Enfin, tout le monde, ce n’est pas tout à fait exact. Pour profiter de Clubhouse, il fallait en effet disposer d’un iPhone et recevoir une invitation d’un membre de la plateforme.

Ce sera cependant bientôt de l’histoire ancienne. Clubhouse a en effet publié un tweet le 16 mai pour indiquer que le déploiement de la version Android de son application était en cours.

Le Japon, le Brésil et la Russie seront les premiers à pouvoir en profiter et l’outil sera ainsi proposé au téléchargement sur le Play Store de ces marchés dès mardi. Soit demain. Le Nigéria et l’Inde suivront et les habitants de ces pays pourront ainsi télécharger l’application dès vendredi matin.

L’Europe ce sera pour vendredi après midi

Quant au reste du monde, ce qui inclut à la fois l’Europe et la France, il faudra attendre vendredi après-midi. L’heure précise n’a pas été indiquée.

Si les utilisateurs Android ne manqueront pas d’accueillir la nouvelle avec joie, on peut cependant se demander si l’arrivée de cette application n’est pas un peu trop tardive.

Certes, Clubhouse a connu une belle croissance, encore plus avec le confinement, mais sa réussite a aussi inspiré les autres plateformes. Facebook et Twitter ont ainsi lancé des services concurrents… et directement intégrés à leurs propres outils.

Une application qui arrive un peu tard

Des services dont tout le monde peut profiter depuis plusieurs semaines.

Plus généralement, on peut également s’interroger sur l’avenir de ce type de plateformes. Si la formule est sympathique, elle manque un peu de flexibilité et elle exige ainsi de se connecter à une heure et à une date particulière.

Contrairement aux podcasts, par exemple, qui peuvent être consultés à la demande et donc dès que l’on a un moment de libre.

Mots-clés clubhouse