Cookies : La CNIL inflige une amende record à Google et Amazon pour avoir dérogé à ses règles sur le ciblage publicitaire des internautes

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), qui est l’autorité française de protection des données, a infligé une amende sans précédent aux géants américains Google et Amazon le jeudi 10 décembre 2020. En effet, ces entreprises ont été accusées d’avoir déposé des traceurs publicitaires, qu’on appelle communément les « cookies » sur les ordinateurs des internautes sans que leur consentement ait été préalablement requis.

De plus, hormis l’absence de la demande de consentement, la CNIL reproche également à ces acteurs de la Big Tech de ne pas avoir assez informé les internautes des fins auxquelles allaient servir ces cookies. En conséquence de quoi, l’autorité française de la protection des données a infligé une amende record de 100 millions d’euros à Google et de 35 millions d’euros à Amazon.

Crédits Pixabay

La Commission a également exigé de ces plateformes qu’elles modifient leur bandeau d’information d’ici les 3 prochains mois sous peine de devoir payer une astreinte de 100.000 euros supplémentaires pour chaque jour de retard.

Google et Amazon traquaient les internautes sans leur consentement

La situation nous est expliquée par le directeur en charge des contrôles et des sanctions à la CNIL, Mathias Moulin, qui déclare que « jusqu’en septembre dernier, des cookies étaient automatiquement déposés sur votre ordinateur ou votre smartphone sans votre consentement quand vous vous rendiez sur google.fr et amazon.fr ».

Pour rappel, les cookies sont des petits fichiers contenant des logiciels informatiques qui suivent vos activités de navigation et en tracent vos habitudes. Mathias Moulin, cité par France Culture, a ainsi ajouté que ces cookies « renvoient des informations sur l’historique de navigation, sur le contenu d’un panier d’achats même si on ne va pas au bout d’une commande, sur les annonces que l’on consulte. Et ces cookies étaient déposés dès que vous arriviez sur la page de ces deux sites, sans que vous le sachiez, alors qu’on aurait dû vous demander votre consentement préalable ».

Google et Amazon détiennent respectivement 90% et 20% de part de marché en France

Pour établir ces amendes records, la CNIL a pris en compte les chiffres d’affaires et la part de marché de chacune des entreprises en France. Google, par exemple, a fait un chiffre d’affaires de 166 milliards de dollars ces 12 derniers mois et possède 90% de part de marché en France tandis qu’Amazon a fait 321 milliards de dollars sur la même période et détient plus de 20% du marché numérique français.

En tout cas, si à première vue, les sanctions édictées par la CNIL semblent n’être qu’une pichenette face aux chiffres d’affaires réalisées par les entreprises, ces chiffres risquent encore d’augmenter si les géants technologiques et numériques récidivent. En effet, depuis l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD), les régulateurs européens peuvent saisir jusqu’à 4% du chiffre d’affaires mondial des entreprises.

Mots-clés amazongoogle