Coinheck : les braqueurs du site cherchent à écouler les cryptomonnaies volées

Les pirates qui ont volé l’équivalent de 530 millions de dollars en cryptomonnaie XEM sur le site d’échange Coincheck essaient de vendre leur butin. Selon un rapport de Reuters, la fondation NEM, créatrice de la cryptomonnaie XEM, a retracé les pièces volées sur un compte non identifié. L’article affirme que le propriétaire du compte commençait de déplacer les pièces vers divers marchés boursiers.

Les hackers ont subtilisé les 58 milliards de yens japonais (530 millions de dollars) de cryptomonnaie sur la bourse de Tokyo Coincheck Inc. la semaine dernière. Cet événement soulève de nouvelles questions sur la sécurité et la protection réglementaire dans ce marché en plein essor.

Jusqu’à maintenant, les voleurs n’ont pas pu être appréhendés, étant donné que même l’emplacement du compte des pirates n’est pas connu.

Plus de détails sur l’affaire

C’est l’un des plus gros vols de cette industrie. Les criminels ont volé plus de 530 millions de dollars de cryptomonnaie XEM lors du hack de la bourse de Tokyo Coincheck. Les 58 milliards de yens seraient en train d’être déplacés selon Reuters. La fondation NEM suggère toutefois qu’aucune des sommes volées n’a été déplacée vers des valeurs boursières.

« Le protocole NEM décentralisé est hautement sécurisé et fonctionne exactement comme prévu. » a déclaré la société dans un communiqué. « Aucun des fonds volés n’ont été envoyé pour être échangé. »

D’autres déclarations contradictoires suggèrent que les fonds volés sont effectivement en mouvement, mais qu’aucune tentative de transaction n’a été faite.

De nombreuses versions contradictoires

Selon Reuters, le vice-président de la Fondation NEM, Jeff McDonald, a déclaré que le propriétaire du compte a commencé à déplacer ces pièces volées dans six marchés boursiers. La déclaration de McDonald s’oppose donc à ce que sa société a affirmé. Un autre rapport de The Japan News a suggéré que les pièces volées ont été transférées vers 20 comptes différents au cours des cinq derniers jours.

Bien que les diverses déclarations soient contradictoires, le manque de clarté semble surtout être une décision prise en raison de problèmes de sécurité. Dans une déclaration publiée après les reportages médiatiques sur l’affaire, la Fondation a ajouté qu’elle « ne publiera pas plus de détails sur les mesures détaillées. »

Après le vol de la semaine dernière sur leur site, Coincheck avait assuré qu’il rembourserait ses 260 000 investisseurs pour leur XEM volé.