Colis piégés : le FBI prend la menace au sérieux

Depuis le 22 octobre 2018, plusieurs personnalités connues aux États-Unis ont fait l’objet d’un « attentat à la bombe. » Certains personnages ont reçu des paquets qui contenaient des engins explosifs. Aucun des colis n’a cependant explosé, ce qui n’a pas manqué rendre certains sceptiques quant à la véracité de la menace.

Certains n’ont pas hésité à qualifier toute cette affaire de « canular. »

Des théories que le FBI, par le biais de son directeur Christopher Wray, s’est empressé de démentir. « Ce ne sont pas des canulars. » a déclaré Wray en réponse à ceux qui affirment que les bombes étaient des faux et que toute cette histoire visait simplement à ternir l’image des républicains, car les personnalités à qui les colis piégés étaient destinés se trouvent toute être prodémocrate.

Pour prouver le sérieux de l’affaire, le FBI a annoncé avoir arrêté un suspect, Cesar Sayoc Jr, un colosse de 56 ans qui soutient farouchement l’administration Trump.

Toutes des personnalités « anti-Trump »

Ils sont plus d’une douzaine à avoir reçu un colis piégé en l’espace de quelques jours. Tous présentent le point commun de ne pas adhérer à la politique du président Donald Trump. Parmi les personnalités visées, on compte Barack Obama, Hilary Clinton ainsi que d’autres personnes proches du Parti démocrate comme l’acteur Robert de Niro ou encore le milliardaire George Soros.

Un paquet contenant une bombe « fonctionnelle » avait également été envoyé aux locaux de la CNN. La chaîne d’information est accusée par Trump lui-même d’être prodémocrate. Selon les infos dévoilées, le paquet était destiné à John Brennan, ancien directeur de la CIA et commentateur sur CNN connu pour ne pas mâcher ses mots envers le président américain et son administration.

Qui est Cesar Sayoc Jr, le suspect ?

Cesar Sayoc Jr a été appréhendé par le FBI le 26 octobre 2018. La police avait retrouvé ses empreintes sur l’enveloppe contenant l’un des colis, mais aussi sur deux des paquets. L’homme de 56 ans possède déjà un important casier judiciaire. Il avait déjà fait l’objet d’une arrestation il y a 12 ans pour avoir proféré des menaces d’attaque à la bombe à une compagnie d’électricité.

L’arrestation s’est déroulée en Floride dans un restaurant de Plantation, à l’ouest de Fort Lauderdale. Les autorités ont préféré ne pas arrêter Sayoc Jr chez lui au cas où son domicile aurait été piégé avec des bombes artisanales, comme pour les paquets récemment envoyés aux personnalités politiques.

Le suspect fait actuellement l’objet de cinq chefs d’accusation, dont l’« envoi illégal d’explosifs » et la profération de « menaces contre d’anciens présidents et d’autres responsables officiels. »