Colombie : un touriste a fait une chute fatale en voulant prendre un selfie

Un jeune homme de 23 ans identifié comme étant Jonathan Andrés Beltrán Guzmán a perdu la vie en essayant de prendre un selfie devant un canyon. La victime était à Puente Natural et, en prenant une photo, il a glissé à cause d’une pierre mouillée.

Cela l’a fait tomber à environ 120 mètres de hauteur dans la rivière Sumapaz. Selon les enquêtes, il rendait visite à sa famille dans les limites des villes de Pandi et Icononzo, en Colombie.

Mort Selfie

Ce n’est pas la première ni la dernière, fois qu’une histoire de selfie finit aussi tragiquement. En 2017, une jeune femme néo-zélandaise a également perdu la vie à Londres en essayant de prendre un selfie au bord de la fenêtre. Cela démontre que se prendre soi-même en photo est loin d’être une activité sans danger et que la prudence doit donc être de rigueur.

Après la chute de Jonathan dans le Sumapaz, il a fallu attendre un certain temps avant que les pompiers retrouvent le corps du jeune homme.

Le déroulement des faits

Le jeune homme originaire de Bogota était présent à titre de touriste dans le site de la rivière de Sumapaz et a voulu immortaliser son passage. Il a donc décidé d’aller dans un lieu interdit aux visiteurs et a passé les barrières de sécurité.

Si l’endroit était interdit aux visiteurs, c’est parce qu’il n’était pas suffisamment sécurisé. En raison de l’humidité du sol, les pierres étaient en effet très glissantes. Autant par malchance que par imprudence, Beltrán a glissée sur l’une des pierres est tombé et il est apparemment décédé suite à sa chute de 120 mètres de hauteur.

Le résultat tragique d’un simple selfie

Après la chute, les membres de la défense civile et les pompiers ont entrepris une fouille minutieuse afin de retrouver le corps de l’homme. Ce dernier était en effet tombé dans la rivière et avait été emporté par les courants.

Pour sa part, le directeur de la défense civile, Luis Fernando Velez, a déclaré aux médias qu’il a été très difficile de localiser la dépouille d’Andrés Beltrán. Cela était notamment dû à de fortes pluies et un accès difficile au site qui ont empêché la découverte du corps.

Ce triste évènement nous enseigne donc encore une fois qu’aucune photo ne vaut la peine de perdre la vie aussi tragiquement.

Mots-clés selfies