Combien de temps le sexe rend-il heureux ?

Des études ont déjà montré que le sexe libère la dopamine, une hormone du bien-être, et l’ocytocine (hormone de l’amour), qui stimule le sentiment de satisfaction. Pourtant, la plupart des couples ne font pas de galipettes tous les jours.

Les scientifiques ont donc voulu savoir combien de temps durait la sensation de bien-être procurée par une séance sous la couette.

Etude Sexe

Les chercheurs ont réalisé deux études sur des couples nouvellement mariés : une avec 96 couples et l’autre avec 118 couples.

Un seul rapport pour 48h de satisfaction et de bien-être

Pendant deux semaines, les couples ont tenu un journal dans lequel ils devaient marquer chacun de leurs rapports sexuels. Ils devaient également remplir un questionnaire évaluant leur satisfaction quant à leur vie sexuelle, leur partenaire, leur relation et leur mariage. Ils ont aussi passé un test de qualité de leur mariage au début de l’étude, puis quatre à six mois plus tard.

Selon les résultats de l’étude, publiés dans la revue Psychological Science, le sexe augmente inexorablement le taux quotidien de satisfaction sexuelle. Mais chose encore plus intéressante : une seule séance de sexe maintient la satisfaction des couples élevés pendant deux jours.

« Notre recherche montre que la satisfaction sexuelle reste élevée 48 heures après le rapport sexuel », explique la directrice de l’étude, Andrea Meltzer, psychologue à la Florida State University.

Plus de rapport sexuel augmente le bonheur dans le couple

L’étude montre qu’il y a une grande disparité quant à la fréquence à laquelle les couples ont des rapports sexuels, bien que la moyenne reportée ait été de quatre rapports sexuels sur deux semaines. Pourtant, la durée de satisfaction de 48 heures est restée constante, peu importe la fréquence à laquelle les couples faisaient l’acte, la durée de leur vie commune, leur âge ou leur genre.

Cette satisfaction sexuelle persistante peut affecter aussi le degré de bonheur dans le couple. Ceux qui ont eu le plus de satisfaction sexuelle, même lorsqu’ils n’avaient pas eu de rapports sexuels le jour même, étaient les plus satisfaits de leurs mariages au début de l’étude.

Le sexe pour maintenir la flamme dans le couple

Bien sûr, à mesure que la période de la lune de miel arrivait à sa fin, la satisfaction conjugale moyenne diminuait, notamment au bout de quatre à six mois plus tard. La satisfaction sexuelle a néanmoins aidé à maintenir une partie de l’étincelle. En effet, ceux qui présentaient les plus forts taux de satisfaction sexuelle ont vu leur score baisser au fil du temps, mais les baisses étaient moins marquées que chez ceux qui étaient moins satisfaits sexuellement.