Comment et pourquoi les faux profils sur les réseaux sociaux réussissent-ils à avoir du succès ?

De nombreux pays ont été victimes de la désinformation de masse qui utilise les réseaux sociaux comme canaux de diffusion. C’est en grande partie à cause des faux profils que les diverses plateformes n’arrivent pas toujours à contrôler. Ce qui est étonnant et effrayant c’est que les utilisateurs réels arrivent à se faire avoir par ces comptes fake.

C’est justement pour comprendre ce phénomène qu’un chercheur de l’université de New York a mené une étude sur la question.

Facebook, Twitter, LinkedIn et même Instagram, aucun grand réseau social n’est épargné par le phénomène des faux profils. Si les motifs de leur création sont faciles à déterminer, ce n’est pas le cas pour les raisons qui poussent les personnes réelles à établir des contacts avec eux.

Grâce au chercheur, nous avons désormais quelques éléments de réponses.

Les vrais utilisateurs font naturellement confiance aux systèmes

Selon l’enquête, nous savons désormais que non seulement les vrais utilisateurs font confiance aux divers systèmes de sécurité des réseaux sociaux, mais qu’en plus ils font confiance à leurs contacts. Malheureusement, les faux profils sont généralement créés avec des algorithmes qui savent convaincre.

Ainsi, les utilisateurs finissent souvent par accepter les demandes d’ajouts des faux comptes en les prenant pour de vagues connaissances ou pour des amis d’amis. Ils ne se doutent pas qu’ils se trouvent en contact avec de faux profils créés de toute pièce par des personnes mal intentionnées.

C’est de cette manière que les malfaiteurs mettent à exécution leurs plans de désinformation.

Les mesures de protection en cours de préparation

Twitter a été le premier à réagir en créant un programme qui détecte les robots qui se cachent derrière les faux profils. Plus tard, ce fut Facebook et Instagram qui ont agi en supprimant des millions de faux profils. Pour le moment, LinkedIn ne semble pas encore trouver de solution.

Une campagne de sensibilisation sera lancée pour avertir les parents et les utilisateurs de réseaux sociaux. Malheureusement, malgré tous les efforts que les grandes plateformes déploient, les mesures prises ne sont toujours pas suffisantes pour endiguer le phénomène.

Mots-clés facebooktwitter